Conakry : pour avoir cassé un pot de fleurs, Sampil licencié de l’hôtel Sheraton

Print Friendly, PDF & Email

Pour avoir cassé un pot de fleurs, Mamadou Saliou Sampil se fait licencier par l’hôtel Sheraton grand Conakry sans règlement après 4 ans de travail. Et les deux syndicats qui sont venus plaider sa cause ont aussi été licenciés à leur tour. Les licenciés accusent la directrice des ressources humaines de Sheraton de les avoir mis à la porte sans ménagement.

Elisa CAMARA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.