Conakry : Sadjo Bella Diallo, future mariée, retrouvée à la morgue, des zones d’ombre…

Alors qu’elle devait se marier au mois de janvier prochain, le corps sans vie de Sadjo Bella Diallo, une couturière qui serait âgée de 27 ans, a été retrouvé à la morgue de l’hôpital Ignace Deen.

Selon des témoins, la défunte est partie de la maison quand elle a su qu’elle était enceinte. Informée, notre rédaction a essayé de rentrer en contact avec la famille de la victime qui est à Yimbaya Tannerie, dans la commune de Matoto. La jeune  soeur de la défunte du nom de Hadja Dalanda Diallo,qui était encore sous le choc, est revenue sur la manière dont la famille de Sadjo a appris son décès. 

« C’est ma grande sœur. Le mardi vers 20heures, elle était là avec ma mère, moi j’étais dehors, j’ai entendu ma mère l’appeller en lui demandant : Sadjo tu vas où ? Elle a dit à ma mère, je vais dans les toilettes. Entre-temps, ma mère l’a suivie et elle lui a dit Sadjo: tu m’as dit que tu partais dans les toilettes mais et pourtant tu vas sur la route. Mais elle n’a pas répondu à ma mère. Elle est partie jusqu’au niveau de la  CMIS, c’est là-bas que ma mère l’a perdue de vue. Le mercredi, je ne suis pas allée à l’école. Mon ami et moi, on a cherché dans tout les coins, on ne l’a pas retrouvée. Je me suis retournée. Le jeudi encore, idem.  Le jeudi vers 15 heures, j’étais fatiguée, j’ai décidé de me reposer un peu.  Après il y a une fille ici du nom de Fatim, qui a reçu un appel venant de l’hôpital. La personne lui a dit: est-ce tu connais Sadjo, elle a dit oui. Cette même personne lui a dit: venez aux urgences. C’est ainsi Fatim a appelé ma grande Boussoura. Elle ( Boussoura) est venue ici en courant. Elle m’a dit Hadja accompagne moi à Ignace Deen. Elle m’a dit carrément : on vient de me dire que Sadjo se trouve à Ignace Deen.  Elle m’a dit on va appeler son fiancé. Lui ( fiancé) et moi nous avons pris la moto pour aller là-bas. Lorsqu’on est arrivés à Ignace Deen, j’ai appelé le médecin. Je me suis présentée que je suis la jeune sœur de Sadjo. Il m’a dit: tu es de la famille ? J’ai dit oui, je suis sa jeune sœur.  Après, il m’a dit carrément que ma sœur est décédée. J’ai pleuré et puis je suis rentrée dans la cour. J’ai trouvé deux infirmières là-bas. Elles m’ont demandé : ta sœur s’appellait comment ? J’ai dit elle s’appelle Sadjo. Elles m’ont aussi demandé : ta sœur est de teint clair, j’ai dit oui. A leur tour, elles m’ont dit qu’elle (Sadjo) est décédée. Après je leur ai demandé, mais qui a envoyé ma sœur ici? Elles m’ont donné ces deux noms. J’ai dit OK. Où je peux trouver son corps. Elles nous ont dit: allez à la morgue.  Son fiancé et moi, on s’est rendus là-bas. Le reçu qu’on m’a donné là-bas, presque tous ses renseignements étaient clairs . Je leur ai demandé mais qui a envoyé Sadjo ici. Il n’y a ni ma mère, ni un autre membre de la famille. Elles m’ont dit que c’est deux hommes qui ont conduit ma sœur là-bas. C’est ainsi qu’elles m’ont montré un numéro. Directement j’ai reconnu le numéro. C’était le numéro de Yamoussa Bangoura, le copain de Sadjo. C’est un gendarme. Et celui qui avait appelé ma soeur ce n’était pas un médecin c’est le collègue de Yamoussa. Puisque lorsque nous sommes rentrés dans la cour de l’hôpital Ignace Deen, son numéro ne passait pas. J’ai demandé aux infirmières où sont les deux hommes là. Elles m’ont dit qu’ils étaient là tout de suite. Mais je n’ai vu personne. J’ai demandé à voir ma sœur, on a refusé que je rentre mais j’ai forcé la situation je suis rentrée.  J’ai trouvé effectivement que c’est ma sœur. J’ai demandé qu’on me donne le téléphone mais on n’a pas retrouvé son téléphone. », a-t-elle  expliqué.

Interrogée sur la cause du décès de sa grande sœur, Hadja Dalanda dira qu’elle ne connaît pas la cause exacte. Cependant, il pointe du doit son ex copain qui, selon elle,  ne cessait de menacer sa grande sœur. 

« Je ne connais pas la cause exacte du décès de ma sœur mais le gars (Yamoussa) menaçait ma sœur. Il  disait souvent à ma sœur: si tu me laisses pour te marier à un autre homme, je vais te tuer. Je confirme que c’est lui qui a tué ma sœur. Mais comment il a fait, je ne connais pas ça. Elle s’appellait Sadjo Bella Diallo. Elle avait 27 ans. Et elle était une couturière.  Elle devait se marier au mois de janvier. Avant il ( son copain Yamoussa) venait ici. Mais depuis qu’elle s’est fiancée, il ne venait plus ici.

Mais ces jours-ci, Sadjo ne se sentait pas bien, elle disait toujours qu’elle avait des maux de ventre. Nous avons acheté beaucoup de produits mais ça n’allait pas. C’est ainsi que son fiancé a dit:  depuis tout ce temps on ne fait que acheter des produits, je préfère qu’on parte cette fois-ci à l’hôpital pour voir réellement, ce qui ne va pas. Alors, ils sont allés à l’hôpital. Après  vérification, ils ont trouvé que ma soeur était enceinte. Dès qu’elle a su qu’elle était enceinte et que tout le monde est informé de ça, le jeudi, elle a fait comme si elle partait aux toilettes et elle a profité pour fuir. Ma maman l’a cherchée un peu partout mais sans succès. Donc, depuis le mardi jusqu’au vendredi,  on l’a cherchée partout et on a appelé son numéro ça sonnait mais elle ne décrochait pas », a-t-elle raconté.

Selon la sœur de la victime, le corps de Sadjo Bella Diallo est encore à la morgue de l’hôpital Ignace Deen. Et quant à Yamoussa Bangoura, ex copain de la défunte, que la famille suspecte d’être le présumé assassin,   il se trouverait dans les mains des autorités pour des fins d’enquête. 

Christine Finda Kamano

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.