Conakry Terminal et le METFP signent un accord de financement pour la construction de l’école des chemins de fer

La Guinée sera bientôt dotée d’une nouvelle école des chemins de fer. Ce jeudi 5 mai 2022, Conakry Terminal, filiale de Bolloré Ports et opérateur du terminal à conteneurs du Port Autonome de Conakry et le Ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (METFP), ont procédé à la signature d’un accord de financement relatif à la construction de ladite école de formation professionnelle qui sera bâtie dans la commune Matoto.

C’était dans les locaux dudit ministère en présence du ministre Alpha Bacar Barry, ses cadres techniques et des responsables de Bolloré à savoir le Directeur général pays Bolloré, Fabjanko Kokan et le Directeur général de Conakry Terminal, Emmanuel Masson.

Le financement de Conakry Terminal porte sur un montant total de 1. 900. 000. 000 FG (un milliards neuf cents millions de francs guinéens) qui permettra la construction de huit (8) salles de cours, 2 ateliers pratiques, 5 bureaux administratifs avec une toilette interne, une salle des professeurs, un magasin, une salle polyvalente, des toilettes externes et une clôture grillagée.

Heureux de voir cet accord arrivé à terme, le Directeur général pays Bolloré de Bolloré, Fabjanko Kokan a dit toute sa satisfaction avant d’indiquer :

« Je suis arrivé il y a quelques mois, j’ai trouvé le dossier et j’ai été motivé par le ministre et son équipe. Donc lors du passage du Directeur de Bolloré en Afrique,  on a visité les lieux et il paraissait un peu triste. J’ai dit qu’à même qu’on est au 21ème siècle et il faut qu’on aide les enfants à étudier dans les bonnes conditions pour bien apprendre. Et l’une de nos priorités étaient l’investissement dans le capital humain d’où la nécessité de construire une école digne de nom. Le projet s’étendra jusqu’au mois de septembre », dira-t-il.

Pour le ministre Alpha Bacar Barry, « il s’agit de l’école des chemins de fer qui date des années 40 et qui a formé beaucoup de chemineaux en Guinée et qui était dans une situation de désuétude extrêmement poussée. Quand nous avons  pris fonctions, nous avons aussitôt relancé un projet qui était en souffrance chez nous depuis 12 ans que nous avons renégocié et mis à jour. Et aujourd’hui, il voit le jour, c’est la signature de la convention de financement de la nouvelle école des chemins de fer qui va être délocalisée sur le site de Simbayah et qui va permettre à un plus grand nombre de jeunes d’étudier dans des conditions descente et productive. Les chemins de fer restent encore d’actualité dans les solutions de transport et de logistique en Guinée. Pour les prochaines années, que ça soit dans les mines, le transport urbain ou la logistique dans le domaine de l’agriculture, les chemins de fer vont jouer un rôle important. Donc former nos jeunes dans ces domaines là et dans la chaine de valeur liée aux chemins de fer, c’est tout à fait logique. Parce qu’il faut qu’il ait de plus de guinéens qui montent en compétence pour occuper les emplois qui seront créés dans l’exploitation minière, agricole et dans le développement de la Guinée. C’est cela qui nous motive et c’est qui fait que nous nous sommes investis. Et aujourd’hui avec les partenaires, nous allons faire la pose de la première pierre de la première phase de ce projet. Parce que c’est projet qui sera en deux (2) phases. »

Poursuivant, il dira que « c’est l’Etat guinéen qui mettra à disposition à la fois le terrain, garantir la sécurité. Et de l’autre côté, le Groupe Bolloré Logistic va financer la première partie de la construction de cette école. Et cette école sera dans le réseau dès la rentrée prochaine des classes… »

Selon nos informations, Conakry Terminal apporte son soutien à plusieurs projets d’éducation et de formation en Guinée notamment la construction du centre de formation professionnelle des personnes à mobilité réduite (Centre Konkouré) à Mamou, l’octroi de bourses d’entretien aux étudiants de l’ENAM, le paiement des frais de scolarité des étudiants de la filière agroalimentaire de l’UCAO, la remise de matériels didactiques aux lauréats de plusieurs lycées de la capitale.

A rappeler que Bolloré Ports est un acteur global de l’activité portuaire opérant 21 concessions dans le monde dont 16 sur le continent africain. Premier opérateur d’infrastructures portuaires en Afrique, Bolloré Ports continue de se développer et à s’investir en Afrique mais aussi en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique…

Youssouf Keita     

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.