Accident ferroviaire à Conakry : une petite fille de 6 ans percutée par le train Rusal perd la vie

Print Friendly, PDF & Email

Un accident ferroviaire s’est produit dans la nuit du dimanche 24 octobre à Damoudoula dans la commune de Ratoma en haute banlieue de Conakry, coûtant la vie à une petite fille de 6 ans nommée Aïssatou Diallo, qui a été broyée en partie par le train minéralier Rusal. L’acte s’est produit aux alentours de 21h, alors qu’il y avait de petites averses sur Conakry. Un véhicule personnel dans lequel se trouvaient 6 personnes, est tombé en panne sur les rails à quelques minutes de l’arrivée du terrain. 

Sékou Camara qui loge à près d’une cinquantaine de mètres des rails, qui a observé toute la scène, nous explique ceci : « C’est une voiture qui est tombée en panne au beau milieu des rails et immédiatement les passagers se sont mis à  sortir de la voiture. Le temps pour la petite de sortir, le train était déjà arrivé et puisque la portière de la voiture était ouverte dès que le train a cogné le véhicule, la fille s’est retrouvée sous le terrain et l’une des ses jambes a été broyée.» 

Poursuivant, M. Camara pointe du doigt l’abandon de la surveillance des agents de la sécurité postés à ce niveau « Ce que nous déplorons, c’est l’abandon du travail de la sécurité, il n’y avait personne. Ils ne font rien. S’il y avait un agent là-bas, il pouvait aider le monsieur à dégager la voiture sur les rails ou alerter les conducteurs du train. », a-t-il déploré.

Interrogé, Mamadou Billo Macina, conducteur de la voiture, est revenu sur ce qu’il a vécu. « Je quittais Soloprimo pour me rendre à Démoudoula en compagnie de ma femme, ma belle-mère et 3 petites filles. Arrivée au niveau des rails, la voiture s’est éteinte sur les rails. J’ai tenté de redémarrer, impossible. Je me suis mis à pousser la voiture, je n’ai pas pu. C’est là j’ai aperçu les phares et j’ai ouvert les portes pour qu’ils descendent. Paniqué, j’ai cru que tout le monde était descendu.»,  explique-t-il un premier temps. Avant d’ajouter ceci : « Dès que le train a cogné la voiture et il est passé, je me suis mis à rassembler ma famille ; Et c’est là qu’on s’est rendu compte que Aïssatou n’est pas avec nous. C’est en ce moment là les visions sont sortis, on a cherché partout avant de la retrouver auprès des rails avec la jambe coupée. Et on l’a transportée immédiatement à l’hôpital. Sur place, les médecins se sont bien occupés d’elle, mais malheureusement mort s’en est suivie. » Pour finir, il a laissé entendre qu’un membre de la société l’a contacté ce matin, mais puisque débordé par la situation, il a promis d’être en contact avec eux très prochainement.

Mamadou Yaya Barry

622266708

1 Commentaire
  1. MANZO 1 mois il y a
    Repondre

    Vous deveniez plus en plus barbares dans ce pays au point d’exhiber les images horrifiantes d’une petite fillette de 6 ans morte.
    Arrêtez un peu avec vos cruautés qui ne vous honorent pas!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.