Conakry : une vingtaine de journalistes sportives formées par l’agence Miriya Communication

Print Friendly, PDF & Email

Pour renforcer les capacités des journalistes sportives sur les notions liées à la pratique du métier, l’agence Miriya Communication a procédé ce samedi, 10 octobre 2020, à la formation d’une vingtaine de délégués des différentes rédactions sportives des médias de Conakry.

L’atelier tenu dans l’enceinte de la salle olympique du stade du 28 septembre, a réuni plusieurs cadres de la fédération guinéenne de football, et des acteurs évoluant dans le domaine sportif. Il a été axé sur les thématiques suivantes : l’intégration de la dimension genre par le journalisme et le leadership féminin dans le sport.

Dans son discours de circonstance, Thierno Saïdou Diakité, directeur général de Miriya Communication, a parlé des actions qu’ils ont menées depuis la création de l’agence.

« L’agence Miriya communication créée en 2010, s’est assignée pour objectif d’accompagner le mouvement sportif dans sa diversité. C’est ainsi de 2013 à nos jours, elle a organisé entre autres les activités suivantes : 4 camps de basketball à Fria, Kérouané, Mamou et Sangarédi. Nous avons organisé des sessions de formation en relation avec la fédération guinéenne de basketball. Les tournois de football corporatifs avec le syndicat des banques de la place. La promotion du crédit scolaire avec la Bicigui. En fin, partenaire de l’association guinéenne de l’athlétisme du Semi-marathon de Guinée », dit-il. Ajoutant « En droite ligne de son objet social, en relation avec L’AGEPI, nous avons fait un constat au niveau de la presse sportive. Les journalistes sportives, pas très nombreuses, méritent d’être accompagnées et soutenues afin qu’elles puissent s’affirmer au sein de leurs rédactions respectives. D’où l’idée de ce projet de formation qui va porter sur un cycle de plusieurs sessions. »

Les journalistes sportives en formation

Représentant son président Antonio Souaré, le Secrétaire général à la fédération guinéenne de football, le Colonel Maurice Akoï a dit l’importance de l’information et la communication dans le sport. C’est pourquoi il encourage cette initiative qui va permettre aux participantes de pouvoir bien narrer les différentes rencontres sportives.   

« Il vous souviendra que les communicateurs que vous êtes, les journalistes que vous êtes, vous êtes le numéro 1 sur le plan partenarial avec les sports et particulièrement avec le football. Si on doit parler de partenariat dans nos activités, au premier plan, ce sont les communicateurs et les journalistes. Je peux, sans risque de me tromper, reléguer certaines contributions. Parce que quand il y a évènement, c’est vous qui avez la lourde charge de transporter l’évènement en temps réel sur tous les coins de la planète. Quoi de plus important que cela ? C’est quand vous allez être bien formées, vous allez bien narrer nos évènements. Donc, quoi de plus beau que cela ? », se demande le colonel Maurice Akoï.

Présente à cet atelier, la Présidente de la fédération de tir-à-l’arc, Aïssatou Thiam a félicité les organisateurs en ces termes : « Je félicite l’agence Miriya Communication qui a eu l’idée de cette formation qui consiste à renforcer la capacité des journalistes sportives. En tant que dirigeante sportive et présidente de la fédération guinéenne de tir-à-l’arc, je m’en réjouis à plus d’un titre. Parce que tout ce que nous faisons sur le terrain en ce qui concerne les activités, pour que ces activités soient visibles, il faut que vous les journalistes, fassiez du bon boulot pour que le public sache ce que nous faisons. Je crois que ces genres de formation seront continuels pour que nos journalistes sportives soient de qualité. »

Les participantes interrogées, ont toutes apprécié cette initiative de l’agence Miriya Communication. Elles ont également souhaité sa multiplication pour l’intérêt une fois de plus, des journalistes sportives.

Mohamed Cissé    

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.