Connect with us

Culture

Concert raté de Diamond Platnumz : Benedi Records annonce une plainte contre Pap Soul Prod

Published

on

Au cours d’un point de presse qu’il a animé lundi au siège de sa structure au jardin 02 octobre de Conakry, Benedi Records a répondu aux accusations de la structure Pap soul prod de l’artiste Fadjidih l’accusant de n’avoir pas été à la hauteur de la sonorisation du spectacle samedi de l’artiste tanzanien Diamond Platnumz sur l’esplanade du palais du peuple.

Benedi a rejeté ces accusations en bloc et annoncé une plainte pour demander réparation de ses matériels endommagés lors des accrochages du public.

« (…) Quand je vois des frères et amis promoteurs dans des problèmes, ce que je peux faire, c’est de les aider. Si pour aider quelqu’un, cela me crée aujourd’hui des problèmes, je suis désolé. J’ai été lapidé, mes travailleurs ont été blessés et en plus j’ai eu assez de dégâts au niveau de mes appareils. Mais, jusque-là, personne ne m’a appelé parmi eux (les organisateurs), sauf leur coordinateur qu’on appelle Baldé ».

« Ils sont venus me voir le jeudi nuit, tandis que le concert était prévu le samedi. J’ai doublé mes équipes sur le terrain pour que les choses aillent le plus vite que possible. Parce que, j’ai signé un contrat dans lequel il est dit que la balance (essaie) est prévue à 00h-1h… Nous avons fini avec le son, le podium et la lumière à 23h. Et, on les a attendus jusqu’à 3h du matin mais, nous n’avons vu personne. A notre grande surprise, l’artiste (Diamond) est venu le lendemain à 15h 21mn, il a essayé le podium et il a dit que c’est bon. Ensuite, on lui a donné les micros, il a balancé avec le son et il a également dit que c’est bon. Donc pour nous c’était bon ».

« Quand il y a des problèmes comme ça, je suis désolé, mais dites à Fadjidih de s’excuser. D’autres l’ont déjà fait… mais, tu ne peux pas mettre ton problème sur quelqu’un qui t’a aidé… il faut qu’il arrête un peu. Mais s’il faut continuer à parler, on va lui montrer ses erreurs, pour dire que ce qu’il a fait, c’est amateur ».

Benedi a également fait savoir qu’il y a eu beaucoup de petits problèmes du côté organisationnel qui ont créé la frustration au sein du public bien avant l’arrivée de l’artiste. Notamment, la non-maîtrise de la masse, la hausse du prix du ticket qui, selon lui, est passée de 25 mille GNF à 35 mille GNF en prévente (avant le jour-J) et est passée le jour-J, à 40 mille GNF et 45 mille GNF.

« Et d’autres ont payé des tickets et ils n’ont pas pu rentrer… Donc, ce sont eux qui ont jeté des pierres et autres projectiles sur mes appareils et sur le camion de MTN qui a été saccagé, mais aussi sur le public », accuse Benedi.

« Pour mes dégâts, je les ai appelés pour qu’ils viennent on va régler. Ils ne viennent pas, je porterai plainte ».

« Il (Diamond) a juste demandé qu’on augmente soit le T (partie avancée du podium), ou soit qu’on rapproche les barrières à un mètre du podium, parce qu’il veut être en contact avec son public. Mais quand il est reparti, personne n’a fait ce qu’il avait demandé (…) Et, quand le gars est revenu le soir, il a quand-même accepté de monter sur scène, mais après il a demandé à ce que le public vienne vers lui ».

« Ceux qui étaient présents, vous pouvez leur demander. Quand Diamond est monté sur le podium, le public chantait avec lui, jusqu’au moment où il l’a fait descendre (…) Personne ne s’est plaint du son, pas Fadjidih lui-même. Et, nous a compris que c’était un plan B, pour se couvrir… il ne faut pas qu’ils mettent leur problème sur nous. Nous on est venus les aider, parce qu’ils ont été incapables de payer 20 mille dollars. Si avec une somme de 9 mille dollars, on vient faire tout ça pour eux, la moindre des choses, c’est de dire merci ».

« Quand il y a des problèmes comme ça, je suis désolé, mais dites à Fadjidih de s’excuser. D’autres l’on déjà fait… mais, tu ne peux pas mettre ton problème sur quelqu’un qui t’as aidé… il faut qu’il arrête un peu. Mais s’il faut continuer à parler, on va lui montrer ses erreurs, pour dire que ce qu’il a fait, c’est être amateur ».

Benedi a également fait savoir qu’il y a eu beaucoup de petit problème du côté organisationnel qui ont créé de la frustration au sein du public bien avant l’arrivée de l’artiste. Notamment, la non-maitrise de la masse ; l’augmentions des prix des tickets, qui selon lui, est passée de 25 mille GNF à 35 mille GNF en prévente (avant le jour-J) et est passé le jour-J, à 40 mille GNF et 45 mille GNF. « Et d’autres ont payé des tickets et ils n’ont pas pu rentrer… Donc, ce sont eux qui ont jeté des pierres et autres projectiles sur mes appareils et sur le camion de MTN qui a été saccagé, mais aussi sur le public ».

« Pour mes dégâts, je les ai appelés pour qu’ils viennent on va régler. Ils ne viennent pas, je porterais plainte », a dit Benedi Records.

Mohamed Cissé  

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités