Concertation des orpailleurs à Conakry : « il a été rappelé à tous de jouer leur partition… » (Moussa Sakoba Keita)

Print Friendly, PDF & Email

Sauf changement de dernière minute, les membres de l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG) seront reçus demain vendredi, 27 mai 2022 par le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya.

En prélude à cette rencontre, les membres de ladite union se sont rencontrés ce jeudi dans un réceptif hôtelier de la place pour  se pencher sur l’ensemble des questions qui seront abordées avec le président Doumbouya.  

 Au sortir de la salle de rencontre, le porte-parole du jour, Moussa Sakoba Keita a précisé : « Chaque fois que le secteur artisanale de l’or est confronté à des problèmes, il est question de se rencontrer afin qu’ensemble nous trouvons une solution pour une sortie de crise. Et de voir ce que nous pouvons faire dans le cadre du développement économique de la Guinée. A l’issue de cette rencontre, on s’est rendu compte que notre secteur rencontre de sérieux problèmes dû à un manque de rapatriement des devises qui doit vraiment booster l’économie guinéenne et qui doit beaucoup pesé sur la charge ménagère. Il a été donc rappelé à tous les orpailleurs de jouer leur partition pour le développement économique de la Guinée. Chose qui a été longuement débattue et je pense qu’à l’issue de cette rencontre, il aura assez de choses pour l’économie guinéenne », explique-t-il.

Poursuivant, il a affirmé : « Aujourd’hui, vu les nouvelles mesures de la Banque Centrale, nous rencontrons de sérieux problèmes dus à de nouvelles taxes qui sont présentement dictées par la BCRG. Nous comptons vraiment rencontrer la BCRG pour pouvoir trouver un terrain d’entente pour de l’exploitation jusqu’à l’exportation, que tout le secteur se sent soulagé. »

Plus loin, il dira il dira qu’ils feront tout pour expliquer tous ces problèmes au président de la transition, Colonel Mamadi qui pourrait les rencontrer demain vendredi au Palais Mohammed V.

« Nous allons l’expliquer nos problèmes parce que c’est lui le père de la nation. Il est mieux placé pour nous écouter et nous aider (…) Nous voulons d’abord témoigner au président Doumbouya notre soutien total et le rôle que nous voulons jouer dans le développement économique de la Guinée. Parce que comme vous le savez, il n’y a aujourd’hui un secteur pourvoyeur de devises à la BCRG plus que l’exploitation artisanale de l’or. Les statistiques de la BCRG en font foi. Nous venons voir le président pour lui apporter notre soutien total… »

Youssouf Keita  

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.