Concertations CNRD et les confessions religieuses: « Nous souhaitons que la transition se passe dans la paix, l’amour et la réconciliation » (Religieux)

Print Friendly, PDF & Email

La Junte au pouvoir en Guinée réunie autour du Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD) s’est concertée dans la soirée de ce mardi 14 septembre avec les différentes confessions religieuses de la Guinée. Cette rencontre de deux heures s’est ténue dans la salle de l’hémicycle du Palais du Peuple.
Dans leur ensemble, les imams Elhadj Mamadou Saliou Camara, Elhadj Mansour Fadiga et Mon seigneur Jacques Boston Évêque de l’église Anglicane de Guinée ont dit leur satisfaction et ont formulé des prières pour que Dieu puisse sortir la Guinée de cet imbroglio.
Le Premier Imam de la Grande Mosquée Fayçal, Elhadj Mamadou Saliou Camara a prié pour que Dieu donne aux nouvelles autorités la facilité de mener une transition juste pour que la démocratie continue :
« Mais avant tout ça, il faut que tout guinéen sache que nous sommes dans un grand vol qui est aujourd’hui piloté par Colonel Mamady Doumbouya. Alors, il nous a demandé en tant que Chefs Religieux, en tant que pères, vieux, que ce que nous pensons qu’il fasse pour la Guinée, sans dérailler, sans déraper. On a donné beaucoup de choses et on va continuer à lui donner… Nous représentons des religions. Donc, après les concertations, nous allons soumettre nos différentes propositions aux nouvelles autorités », a expliqué Elhadj Mamadou Saliou Camara.
Pour sa part, Mon seigneur Jacques Boston Évêque de l’église Anglicane de Guinée dira que tout s’est bien déroulé : « Nous nous sommes présentés et nous avons souhaité que la transition se passe dans la paix, dans l’amour, dans la réconciliation et lui-même, il nous a garanti cela. Et nous avons rassuré aussi que nous allons lui porter dans nos prières. Ce qu’il nous a demandé, c’est de prier pour la Guinée pour une transition réussie », a ajouté l’évêque de l’église anglicane.
Et Elhadj Mansour Fadiga de conclure : « Nous lui avons parlé de notre satisfaction et que les religieux sont à leurs dispositions lorsque eux d’abord, ils auront foi en Dieu. Nous leurs avons demandé de travailler paisiblement pour que nous ayons une transition paisible et que toutes les institutions soient mises en place. A son tour, il a dit qu’il est à notre disposition, qu’il attend les propositions que nous allons faire pour la bonne transition »

Mamadou Yaya Barry
622 26 67 08

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.