Concours d’accès dans les écoles d’enseignement technique à Faranah : 422 candidats dont 131 filles ont passé les épreuves

Les épreuves de concours d’accès aux écoles professionnelles ont pris fin ce Dimanche 30 octobre 2022 sur toute l’étendue du territoire nationale. Lancé depuis lundi 24 octobre 2022, au total 20 842 candidats ont été sélectionnés sur le plan national au compte de ce concours .

A Faranah, 422 candidats dont 131 filles toutes filières confondues ont répondu présents. C’est à l’école normale d’instituteur (ENI) qui a servi de cadre pour la tenue de ce concours 

En sa qualité d’Inspecteur  Régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (IRETFP) Jean Guilavogui souligne la particularité du concours de cette : « Nous, c’est un département de la seconde chance, après cette biomasse d’échecs  notre département doit avoir l’audace de pouvoir récupérer ces hommes d’échecs. Ce qui a été seulement instauré par le ministre cette année, les enfants se sont inscrits sur ligne, c’est la première. Et, avec l’exigence de l’obtention des certificats : le type A forcément il faut que l’intéressé ait son brevet, le type B il faut forcément qu’il ait le BAC. »

De son côté, le chargé d’examens de l’inspection régionale d’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kamoudou Keita, précise : « Nous avons été instruit par Monsieur le ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle que l’examen doit être un examen conséquent et pour cela il a besoin de la qualité et pas le nombre, c’est un concours avec une exigence à l’appui. Ça veut dire que tous ceux qui vont passer pour cette fois ci, ça reflétera l’image de ce que le ministre voudrait avoir. À Faranah, ça s’est bien passé sans incident, les candidats se sont bien comportés parce qu’il n y a pas  eu de  fraude. Bonne chance à tous les candidats. »

Mohamed  Keita, Ingénieur de formation au génie rural, mais  sans emploi. Motive sa décision de se tourner vers l’enseignement technique et la formation professionnelle dans la filière électricité : « Après avoir terminé les études les parents n’ont pas assez de moyens pour te faire pousser jusqu’à un certain niveau mais ici même si tu gagne pas un contrat lié à la construction mais si t’es un ingénieur électricien tes amis peuvent avoir le contrat, S’il savent réellement que toi t’es électricien en même temps Ingénieur c’est une occasion en plus de travailler dans la société, c’est ce qui m’a poussé de faire ce concours. Les sujets étaient tellement simples et on a répondu sa à l’amiable, c’était vraiment abordable pour moi  » a-t-il expliqué avant d’inviter ses amis à s’intéresser aux écoles professionnelles.

La correction des copies du concours d’accès dans les écoles d’enseignement technique et de la formation professionnelle a débuté depuis le vendredi dernier. 

Lanciné Keita depuis Faranah 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.