Conflit domanial à Kindia : un mort, des blessés et plusieurs dégâts, à Friguiagbé

Print Friendly, PDF & Email

Un conflit domanial opposant deux familles dans la sous-préfecture de Friguiagbé a tourné au vinaigre ce samedi 17 avril 2021. Au cours du conflit, un jeune d’une vingtaine d’années a trouvé la mort, certains protagonistes ont été blessées et plusieurs dégâts matériels enregistrés chez certains responsables locaux.

Selon des témoignages recueillis sur le terrain ce samedi, c’est un conflit domanial opposant la famille Sylla à celle  Soumah, toutes à Friguiagbé qui aurait causé la mort de ce jeune du nom d’Ibrahima Sory Sylla. Après sa mort, ses amis ont pris d’assaut la concession de certains responsables de la localité.

Aboubabar wagnabou Bangoura, président préfectoral de la chambre d’agriculture qui a enregistré plusieurs dégâts explique. <<  Moi je ne sais rien dans cette affaire, j’aurai appris que c’est un conflit domanial. Mais qu’est-ce qui a poussé les gens à venir chez moi pour causer des dégâts ? ça  je ne sais pas. Parce que je n’ai rien à avoir avec ça. Le véhicule de service de la fédération des planteurs complètement caillasé. Une somme de plus de 600 millions a été emportée, des habits… Cet argent on devait le déposer hier à la banque mais malheureusement elle était déjà fermée.», explique-t-il.

Pour sa part, Gnama Condé, sous préfet de Friguiabgé a du mal à cerner la cause principale de ce conflit.  «  Hier vendredi, j’étais au marché et j’ai  vu un groupe de jeune avec des bâtons. Saisis de peur j’ai immédiatement rallié la sous préfecture ou j’ai alerté le préfet de Kindia. A la suite de cela  on m’a appellé  qu’il y’a eu des gens qui sont blessés. Donc je suis allé et j’ai trouvé 5 blessés  dont un grave. Le préfet m’a dit de les envoyer à l’hôpital régional  ce qui a été fait. Ce samedi matin on m’appelle pour m’informer un de ces blessés   est décédé. Et, sur le coup les forces de l’ordre ont été mises en alerte pour des cas de riposte. C’est un conflit domanial, je ne sais pas qui a provoqué, qui a tort. », dit- elle.

 Au delà de ce cas de mort et quelques blessés, un véhicule et une moto ont été calcinés chez le maire de la localité, sa maison également attaquée. Le premier imam n’a pas été épargné, sa voiture caillassée et une partie de sa maison vandalisée. Le maire dit avoir porté plainte contre x. Affaire à suivre…

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.