Congrès électif de la Féguifoot : pourquoi il faut voter Antonio Souaré…un véritable Olympien (Par Sita Cissé)

Print Friendly, PDF & Email

Le 30 avril 2021, les membres statutaires de la Fédération Guinéenne de Football (Féguifoot) seront en congrès pour renouveler le Bureau exécutif de l’instance dirigeante du football guinéen.

De l’avis de tous les observateurs et analystes sportifs, le président sortant, Mamadou Antonio Souaré, est largement favori pour se succéder à lui-même. Les Guinéens, dans leur écrasante majorité, sont en effet très fiers de ce patriote convaincu dont l’élection à la présidence de la Féguifoot aura permis de tirer vers le haut le sport-roi dans leur pays. Ces dernières années, sans arrière-pensées, l’homme d’affaires ne s’est pas fait prier pour investir et dépenser sans compter pour promouvoir le football dans le pays de Chérif Souleymane.

Sur fonds propres, Mamadou Antonio Souaré a construit le somptueux complexe sportif de Yorokoguiya (Dubréka) pour que le football quitte la rue pour l’école. Sans oublier l’opérationnalisation du magnifique stade Général Lansana Conté de Nongo qui vient d’être homologué par la FIFA, pour le plus grand bonheur du public sportif guinéen. Parfois, il prend volontiers en charge des stages pour les footballeurs et leurs encadreurs à l’étranger. Et comme tout le monde le sait, Antonio Souaré n’est pas aussi étranger au parcours honorable du Horoya AC en Ligue des champions de la CAF et à la qualification de nos équipes nationales de football aux phases finales de leurs catégories respectives (CAN, CHAN).

Sous son magistère, avec l’amélioration de son indice, la Guinée place désormais 4 représentants dans les deux compétitions interclubs de la CAF ( la Ligue des champions et la Coupe de la Confédération). Un homme à féliciter sincèrement pour tout ce qu’il est en train de faire pour sa patrie.

En lieu et place de l’Etat, il arrive très souvent que Mamadou Antonio Souaré mette la main à la poche pour faire face à des besoins prégnants des équipes nationales de football (en regroupement ou en instance de voyage). Il faut par ailleurs noter qu’en plus d’être un dirigeant sportif exemplaire, Mamadou Antonio Souaré est aussi un grand employeur.

A CIS Médias tout comme GBM, ce sont plusieurs jeunes Guinéens qui sont employés par le natif de Kindia pour échapper au chômage endémique et ses corollaires.

Le 30 avril prochain donc, les membres statutaires de la Féguifoot voteront utile, en portant leur choix sur Antonio Souaré, l’homme à même de hisser le football guinéen au rang des meilleurs du continent. On ne change pas une équipe qui gagne, dit-on à juste raison.

Mohamed Sita Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.