Consacrons ces jours bénis pour enrayer la Covid-19 et renouer le dialogue en notre sein (Pr Sano)

Print Friendly, PDF & Email

Les confessions abrahamiques, en l’occurrence le judaïsme, le christianisme et l’islam, se distinguent par leur croyance ferme à la force incontestable des prières, des invocations et des supplications pour la résolution des crises et des épreuves de la vie. Et pour cause, ces confessions croient en la prépondérance absolue du Seigneur et en l’appartenance intégrale du monde entier à Lui qui est l’unique détenteur des solutions idoines et rapides de toutes les crises et de toutes les épreuves individuelles et collectives.

Aussi, ces confessions estiment que l’exaucement des prières et l’acceptation des invocations et la concrétisation des supplications, voudraient qu’elles se fassent à travers les dévotions édictées par Lui, l’Omniscient et Le Maître de l’univers.

Ces dévotions ne sont autres que les prières habituelles, le jeûne, l’aumône, la récitation du saint Coran, les sacrifices, les belles paroles, etc.

En plus, ces confessions exhortent les fidèles de mettre à profit les nuits et jours désignés par Le Clément et Le Très Miséricordieux comme les plus bénis afin que leurs prières, supplications et invocations soient exaucées et concrétisées incessamment.

À cet effet, selon les écritures saintes de la confession musulmane, les dix dernières nuits du mois de Ramadan sont considérées comme les nuits les plus bénies de l’année, où les prières et les invocations sont exaucées, les péchés sont pardonnés et l’admission au Paradis est garantie. Par ailleurs, la nuit la plus bénie de l’année, qui n’est autre que la nuit du destin (lailatou al-qadr= la meilleure nuit) fait partie de ces nuits bénies de l’année.

Les mêmes écritures saintes confirment que les dix premiers jours du 12ème mois lunaire (zoul Hijjah) sont considérés également comme les jours les plus bénis de l’année au cours desquels les invocations sont fortement susceptibles d’être concrétisées, les péchés sont sûrement acquittés et l’admission au Paradis est probablement assurée !

Evidemment, le jour le plus béni de l’année, qui n’est autre que le jour de Arafah (=le neuvième jour du 12ème mois lunaire) fait partie de ces jours les plus bénis de l’année.

Oui, Le Prophète Mohammed, Paix et Salut sur Lui, a qualifié ces jours de l’année comme étant les jours les plus bénis où Le Tout Puissant Allah apprécie et agréé la bienfaisance de Ses sujets et augmente conséquemment les récompenses. Redoublez donc les bonnes actions et implorez la clémence divine durant ces jours”.

Le Prophète Mohammed, Paix et Salut sur Lui, confirma que celui qui jeûne le jour de Arafah, il lui est pardonné le péché de l’année précédente et de l’année suivante. Autrement dit le jeûne du jour de Arafah expie les péchés des deux ans, ceux de l’année précédente et ceux de l’année suivante. 

Par la grâce de Dieu, depuis cinq jours, les deux milliards de fidèles musulmans de la planète sont en train de vivre ces jours les plus bénis de l’année et ils attendent impatiemment le jour de Arafah qui correspondrait cette année l’unique détient jeudi 30 juillet !

Certainement vu l’ampleur de la crise et de l’épreuve qui secouent l’humanité, de nos jours, il serait fortement recommandé de jeûner le jour de Arafah de cette année.

Oui, en dépit des sacrifices inimaginables fournis par nos soldats en robes blanches dans le monde en général et en Guinée en particulier pour sauver les vies, force est de reconnaître que la Covid-19 continue à ébranler les systèmes de santé et à endeuiller les milliers de familles.

Malgré les efforts intellectuels constants et les moyens matériels colossaux mis à la disposition des chercheurs et des laborantins partout dans le monde, malheureusement les scientifiques n’arrivent toujours pas à découvrir un remède efficace et un vaccin adéquat pour protéger l’humanité.

Au-delà de cette crise sanitaire planétaire sans précédent, il est très écœurant et triste de voir notre pays plonger dans autre une crise sociopolitique de grande envergure. Cette crise est à la fois inquiétante, troublante et dangereuse pour l’avenir de toute une nation. A l’évidence, la cherté de la vie ne fait que s’accroître. Le chômage des jeunes gens s’aggrave, en prenant tous les jours de nouvelles proportions. La pauvreté extrême s’élargit et s’accentue. Le malaise social se généralise de jour en jour. La méfiance entre les acteurs politiques et sociaux s’amplifie.

Devant cette réalité très amère, la possibilité de renouer un dialogue, inclusif, franc, transparent et sincère entre les protagonistes, devient plus difficile et plus compliqué. Qu’à cela ne tienne, il va falloir que les pouvoirs publics, la classe politique et le mouvement social acceptent de mettre l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de tout, en vue de mettre un terme à l’impasse que traverse notre chère patrie !

Chacun d’entre eux devrait savoir qu’aucune solution à la crise n’est possible en dehors d’un dialogue inclusif, sincère et sans préalable. Il ne saurait exister d’autres voies !!

En effet, de nos jours, il est très triste de voir le Guinéen lambda totalement laisser pour compte et de se rendre compte que de cette manière l’avenir très promoteur de la nation est en jeu !!

Dans l’espoir que notre chère patrie puisse surmonter ces deux crises dans les meilleurs délais, tournons-nous tous vers Le Ciel pour implorer Le Tout Miséricordieux et Le Souverain afin qu’IL ait pitié de Ses sujets.

Ensemble mettons à profit ces jours bénis de l’année pour prier pour le repos de l’âme de toutes les victimes de la Covid-19 partout dans le monde, le prompt rétablissement des patients et la protection de l’humanité.

Ensemble saisissons ces jours bénis pour supplier L’Omniscient de venir au Secours des scientifiques dans le monde entier afin de les inspirer à découvrir un remède et un vaccin pour débarrasser l’humanité de ce virus ignoble.

Ensemble profitons de ces jours bénis pour implorer Le Tout Dominateur de ramener la paix, de faire triompher la justice, de renforcer la cohésion et l’entente dans notre cité.

Ensemble exploitons ces jours bénis pour invoquer Le Clairvoyant, Le Majestueux pour éclairer les esprits et calmer les cœurs de nos acteurs politiques et sociaux afin de leur permettre de renouer un dialogue constructif entre les filles et fils de la Guinée.

Ensemble consacrons ces jours bénis pour supplier Le Maître du Pouvoir de faire taire les opportunistes de tous les régimes de la République, vendeurs d’illusions et fabricants de confusions !

Ensemble dévouons ces jours bénis pour demander à L’Imposant de faire échouer les projets de promoteurs de la haine et instigateurs de la division dans notre pays.

Ensemble utilisons ces jours bénis pour intensifier les prières afin que Le Suprême puisse faire régner la justice divine entre celles et ceux qui sont privés de la justice humaine et de leurs droits.

Ensemble mettons à profit ces jours bénis pour prier Le Grand Juge pour le rayonnement de la vérité, de l’honnêteté, de la sincérité, de la justice et de la fraternité en lieu et place du mensonge, de la corruption, de la tricherie, de l’injustice et de la haine.

Enfin consacrons ces jours bénis pour demander à L’Infini Pardonneur de pardonner nos péchés et d’agréer toutes nos dévotions.

Que Dieu bénisse notre Guinée et les Guinéens !

Professeur Koutoubou Moustapha SANO 

PhD in Laws. 

 

 

1 Commentaire
  1. Souleymane BERETE 4 mois il y a
    Repondre

    Amen Prof qu’Allah le maître du pouvoir vs entend;
    Inch’allah nous serions au rendez-vous

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.