Conseil National de la transition : Edouard Zoutoumou Kpoghomou demande à rehausser le nombre des membres

Print Friendly, PDF & Email

Le président de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès (UDRP) s’est prononcé ce vendredi, 12 novembre sur les quinze (15) places réservées aux partis politiques dans le conseil national de la transition (CNT).
Pour Docteur Edouard Zoutoumou Kpoghomou, les places dédiées aux partis politiques dans le CNT sont minimes. Il demande par ailleurs même à ce que le nombre de membres du CNT soit revu à la hausse.
« Dès le départ, nous avons dit que dans la crise qui s’annonce ou l’incompréhension qu’il y a, on ne peut pas écarter les politiques pour résoudre la crise parce qu’en fin de compte, ce sont les politiques qui vont gouverner. Et si les politiques doivent gouverner, ils doivent faire partir de la solution. Nous pensons d’ailleurs que les 15 places qui ont été octroyées aux politiques, c’est peu et même le nombre de membres du CNT (81). Il faut que le nombre soit rehaussé. Au lieu de 81, nous pensons qu’on en a besoin d’un peu plus », a laissé entendre Docteur Edouard Zoutoumou Kpoghomou dans « Mirador », de la radio Fim fm.
Le président de l’UDRP estime par ailleurs que l’absence du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation lors de la rencontre avec les leaders politiques au sujet des 15 places pour le CNT dénote le manque de sérieux de Mory Doumbouya envers les politiques sans lesquels, il ne pourra pas résoudre la question.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.