Construction des logements sociaux : des occupants des emprises du projet de construction de la nouvelle ville de Conakry indemnisés

Print Friendly, PDF & Email

Le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a servi de cadre ce vendredi 15 décembre, pour le lancement officiel de la seconde phase de l’opération d’indemnisation des occupants des emprises du projet de construction de la nouvelle ville de Conakry à Kobayah, Lambanyi et Wareyah, dans la commune de Ratoma.

C’est le conseiller du Premier ministre par ailleurs président de la commission d’indemnisation, Harouna Bérété qui a donné le coup d’envoi de cette opération d’indemnisation en présence du secrétaire général du département en charge de la ville et de l’aménagement du territoire, Mohamed Maama Camara, des représentants locaux des localités concernées et des représentants de la société de construction (Mar Grandioso).

Dans son allocution de circonstance, le secrétaire général du Ministère de la Ville a, au nom de son ministre souhaité la bienvenue à leurs hôtes avant de placer l’évènement dans son contexte en ces termes :

‘’Nous sommes réunis ce matin pour le lancement de la deuxième phase des opérations d’indemnisation sur les sites de Lambanyi, Wareyah, Kobayah concernant les propriétaires des casiers rizicoles pour le développement du projet de construction des logements sociaux au compte des populations guinéennes. Il est impératif de faire un petit rappel par rapport à ces opérations d’indemnisation. La commission qui s’occupe de l’opération a été mise en place suite à un arrêté ministériel qui a regroupé tous les acteurs concourants dans le même sens. Cette commission d’indemnisation avait travaillé depuis un moment et les opérations avaient bien commencées. Les bénéficiaires des casiers, suite au recensement qui avait été fait avaient commencés à être indemniser et après, pour des cas de fausses notes, l’opération s’est arrêtée et il y a eu des négociations pour rehausser un peu le coût d’indemnisation par mètre carré’’, a-t-il précisé.

Poursuivant, il a tenu à préciser que la première étape d’indemnisation était 3745 fg. ‘’Après les négociations, l’indemnisation a été augmentée de 100%. Donc, c’est de 3745 fg à 7490 fg le mètre carré rizicole’’, dira-t-il avant d’ajouter que les premières personnes qui ont été indemnisées avant les dernières négociations seront rappelées pour recevoir le reste de leur argent.

Selon lui, l’opération d’indemnisation est en train de se dérouler de telle manière que du tort ne sera fait à aucun citoyen. ‘’Tous les bénéficiaires seront traités sur un même pied d’égalité. Le gouvernement à travers le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, le tout chapeauté par la Primature veillera au grain pour que les bénéficiaires légaux bénéficient de ces indemnisations. Et je vous rassure que toutes les autorités concurrents dans le même sens’’, insiste-t-il.

Pour sa part, le président de la commission d’indemnisation a, avoir remercié les uns et les autres dira qu’ils ont la lourde mission d’appliquer la dite indemnisation. ‘’Je ne peux passer sur ça sans faire répertoire de notre mission qui semble être encore plus délicate. A savoir nous assurer de l’exactitude de l’expertise effectuée par la commission technique et d’évaluation, contrôler l’existence physique des bénéficiaires, vérifier la conformité des droits de propriété sur les biens affectés, comparer les superficies ayant fait l’objet d’évaluation, dresser les registres de payement effectués, assurer toutes les autres diligences requises pour la bonne exécution des procédures de payement’’, dira-t-il avant d’annoncer que leur mission s’avère complexe.

De son côté, le porte-parole des coutumiers, Lamine Soumah a remercié et félicité le gouvernement et son partenaire (Mar Grandioso) pour cet acte. Selon lui, les premiers recensements effectués en 2014. ‘’Mais seulement ces recensements avaient été faits de sorte que les vrais propriétaires ont spoliés de leurs biens. Ainsi nous, nous avons tout de suite mis en place un comité de défense des vrais propriétaires (…) Comme je le disais à l’entame de mon propos, nous remercions vivement le gouvernement et son partenaire. Car, les négociations qui ont abouti à cette indemnisation sont le fruit de toutes les parties y compris nous les coutumiers…’’

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30  

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.