Consultations nationales : l’Urtelgui aussi ne prendra pas position

Print Friendly, PDF & Email

Après la Haute autorité de la Communication (HAC) et l’Association guinéenne de la presse en ligne (AGUIPEL), l’union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (URTELGUI) a elle aussi annoncé lundi sa préférence pour la neutralité dans le cadre des consultations nationales dans un mémorandum adressé au Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana. L’information a été rendue publique à Conakry par les membres du bureau exécutif de l’Union dirigée par Sanou Kerfalla Cissé, au cours d’une conférence de presse.

Selon les membres du bureau exécutif de l’URTELGUI, cette décision a été prise lors d’une assemblée générale extraordinaire après une rencontre à la Primature avec Kassory Fofana, la semaine dernière.

A en croire le directeur général de la radio City FM Talibé Barry, ‘’sur les questions liées à l’organisation des élections législatives et l’opportunité d’une nouvelle constitution, l’Urtelgui observe la neutralité la plus absolue sur la foi des principes cardinaux de l’éthique et de la déontologie du métier de journaliste. Imposant à celui-ci le respect de son rôle d’interface entre les acteurs de la société en ne perdant jamais de vue l’impartialité dans la pratique de son sacerdoce“.

Sur les questions de préoccupations nationales, ajoute le journaliste, “l’assemblée générale extraordinaire, s’est prioritairement penchée sur l’étape de la liberté de la presse en Guinée. L’assemblée a passé en revue les multiples violations de  cette liberté constatées depuis quelques années en Guinée. Cette situation qui traduit un recul grave d’une des libertés essentielles dans toutes sociétés modernes constitue un manque à gagner pour la démocratie guinéenne. Par conséquent, l’assemblée générale extraordinaire exige le respect et l’application stricte de la loi organique 002 du 22 juin 2010 portant liberté de la presse en République de guinée“.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’URTELGUI et directeur général du groupe Gangan Aboubacar Camara de préciser que l’Urtelgui n’a jamais eu de position confuse.

“L’urtelgui regorge les radios et les télés, ce sont des médias qui sont sensibles. Ce qu’on doit dire sur une radio, sur une télé ou une association qui regroupe l’ensemble des médias privés d’audiovisuels de notre pays, ça doit être une information bien réfléchie pour être donnée parce que nous savons notre position et notre poids”.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.