Consultations politiques et concrétisation de la volonté politique: le MAE Ibrahima Kalil Kaba échange avec son homologue Angolais

Print Friendly, PDF & Email

Quelques heures avant l’atterrissage du président de l’Angola en Guinée, les ministres des Affaires Étrangères des deux (2) pays ont eu des rencontres d’échanges, ce Jeudi 29 Juillet, dans un réceptif hôtelier de la place. Ce tête-à-tête entre ces 2 délégations, accompagné  d’une dizaine de cadres, de part et d’autre, a porté essentiellement sur les consultations politiques et la concrétisation de la volonté exprimée par les deux (2) chefs d’États, à savoir le président João Lourenço de la République d’Angola et le président Alpha Condé de la République de Guinée.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre des Affaires Étrangères de la République de Guinée, Ibrahima Kalil Kaba, après avoir souhaité un agréable séjour de travail à son homologue angolais et à sa délégation, a déclaré: « la volonté de nos deux leaders pour construire une Afrique libre, unie, prospère et stable nécessite une réelle coopération stable, dont les opportunités sont stables et variées. Que ça soit dans le domaine des Mines, de l’Environnement, de l’Energie, de l’Agriculture, du Tourisme, de la Pêche, de la Recherche scientifique et de la Diplomatie, la République de Guinée offre une potentialité à explorer avec la République sœur d’Angola.». Poursuivant son intervention, le chef de la diplomatie guinéenne dira ceci : « il convient ici donc d’encourager dans les perspectives, l’institutionnalisation des cadres juridiques appropriés concrétisés par la signature d’accord-cadre sectoriel. Je ne doute point que dans un esprit de solidarité nous arriverons à relever ce défit qui nous interpelle.» 

Prenant la parole, Son SEM Tété Antonio, le Ministre angolais des Relations Extérieures, a rappelé : « les relations amicales qui lient la Guinée et l’Angola remontent aux années que nous connaissons. Et cela nous permet de parvenir à la concrétisation des accords. Nous savons ce que le feu Président Ahmed Sékou Touré a fait, qui était un promoteur du panafricanisme et qui était un combattant inconditionnel…Alors, c’est une nécessité de nous rendre à Conakry, nous savons que le Mouvement Populaire pour la Libération de l’Angola (MPLA), quand nous prenons sa toute première représentation à l’étranger, la Guinée y a contribué fortement. Donc quand nous prenons les accords qu’on va signer qui iront dans le cadre du renforcement  des liens entre les 2 pays, donc les accords qu’on va signer nous permettront de concrétiser tout ce dont nous avons envie comme projet.» 

Mamadou Yaya Barry

622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.