Connect with us

Tribune

Contre l’ambassadeur de Russie, Tierno Monénembo au secours de Cellou Dalein et alliés

Published

on

L’écrivain guinéen Tierno Monénembo, très actif ces derniers temps dans la défense de Cellou Dalein Diallo et son parti, a sorti un brûlot contre l’ambassadeur de la Fédération de la Russie Alexandre Bregadzé qui a traité récemment l’opposition guinéenne d’irresponsable…

UN PEU DE DÉCENCE, M. L’AMBASSADEUR ! 

La Russie est un pays que je connais bien et que j’aime beaucoup. C’est le pays du caviar et de la vodka, du bortch et de l’hydromel. C’est le pays de Pouchkine et de Gogol, de Tolstoï et de Tourgueniev. Malheureusement, c’est aussi le pays d’un certain Brégaszé. Je suppose que vous ne savez pas qui c’est, Brégaszé. Eh bien, moi non plus jusqu’à ce que je lise ceci (qui m’a beaucoup choqué) sur le Net : «Il faut (c’est moi qui souligne) que l’opposition soit plus responsable. Si vous appelez les gens à manifester, c’est vous qui êtes responsable de leur sécurité au moment de la manifestation. »

Alexandre Brégaszé est paraît-il l’ambassadeur de Russie en Guinée. Ou plutôt, l’ambassadeur d’Alpha Condé auprès de lui-même tant ses propos rappellent les courtisans du fama qui nous casse les burnes.

Propos d’ambassadeur ou propos de lèche–bottes ?

Et d’abord, à qui s’adresse-t-il ? A l’opposition guinéenne. En a-t-il seulement le droit ? De quoi se mêle-t-il, nom d’une pipe de cosaque ? Ce monsieur sait- il seulement ce que le mot ambassadeur veut dire ?

Un ambassadeur, un vrai, ne se mêle jamais des affaires intérieures d’un pays. Il n’a le droit de critiquer ni le mouvoir ni l’opposition. A-t-on besoin de vous rappeler ce principe élémentaire, Monsieur Brégaszé ?

Je croyais naïvement que la courtoise et la discrétion constituaient la marque de fabrique du diplomate de qualité. Mais bon, nous sommes en 2018 une misérable époque où tout fout le camp même les bonnes manières des boyards et des lords…

Vous l’avez remarqué ? C’est sur ce ton-là que Pierre le grand, tsar de toutes les Russies s’adressait à ses moujiks. Le « il faut » est impérial. Notre opposition nationale est sommée de s’exécuter dare-dare au risque de subir le goulag ou la pendaison.

Vous l’avez remarqué ?  Notre bonhomme de Sibérie prend pour lui tous les boniments des extrémistes du RPG.  Lisez plutôt :

« Les provocateurs, ceux qui jettent des pierres, détruisent des magasins, détruisent des voitures et qui détruisent les biens des autres, ce n’est pas bon ça. Et surtout, il ne faut pas appeler telle ou telle manifestation ville-morte, ça attire toujours la mort. Pourquoi ville-morte ? Ville paisible, ville apaisée, ville de paix c’est surtout la paix, pas de morts, pas de ville-morte. Pour l’avenir si l’opposition veut encore faire des manifestations, qu’elle n’appelle plus leurs manifestations ville- morte. Ça il faut exclure ça », affirme-t-il plus loin.

Mais bien sûr, Monsieur  Brézasgué, c’est l’opposition, le bourreau ; c’est le pouvoir, la victime. Marcher est strictement interdit par la constitution ; c’est tirer à balles réelles sur des paisibles citoyens qui est permis. Monsieur Alpha Condé tout comme Ivan le terrible a droit de vie et de mort sur ses concitoyens. Et d’ailleurs, il sait fort bien en user. Et tant que ce sont des individus comme vous qui veilleront sur la morale internationale, il n’a pas à s’inquiéter.

Sans blague, Monsieur, votre place n’est pas dans une ambassade fût- elle de Russie ou du Kazakhstan. Je vous vois plutôt garde de corps du ci-devant président ou homme de main de son parti.

Et c’est bien dommage, car vous représentez un pays qui, à juste titre, jouit plutôt d’une bonne presse en Afrique. Aucun différent historique ne nous oppose. La Russie n’a colonisé aucun pays africain. Elle n’a pas participé à la honteuse traite des Nègres. Elle a (dans le cadre de l’URSS tout au moins) ardemment soutenu nos indépendances et lutté sans relâche contre l’abominable système de l’apartheid. A priori, rien ne s’oppose à une coopération fructueuse et loyale entre nos pays.

Seul, un individu comme vous pourrait la contre-carrer par son inexpérience et ses maladresses.

Tierno Monénembo

« Article 35

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. MANZO

    9 avril 2018 at 10 h 32 min

    Quand le penchant ethniciste prend le dessus sur la rationalité, voilà ce que cela donne: un homme aveuglé, haineux et totalement partial.
    Pauvre monsieur crapaud brousse, tu as vendu ton âme au diable pour un simple billet-aller en enfer communautaire.

  2. Chatons la vérité

    9 avril 2018 at 11 h 03 min

    Voilà pourquoi ethno est accentuee

  3. Diallo Mamadou

    9 avril 2018 at 11 h 13 min

    merci mon maitre thierno !!!
    si Aujourdhuit la guinée navait des gens comme vous on serait piedtiner jusqua la fin de nos jours mais Dieu merci « alhamdoulillah » seul vous, vous pouvez repondre a cet inbessil d’embassadeur qui sali limage de son excellence « VLADIMIR POUTINE » lhomme le plus repectueu au monde.je vous remerci!

  4. dembaya junior

    9 avril 2018 at 11 h 48 min

    c’est pour quoi je déteste UFDG un parti qui constitue,qui est basé uniquement sur l’ethnie c’est pour quoi ufdg ne viendra jamais au pouvoir

  5. BATCHILY Idrissa

    9 avril 2018 at 14 h 52 min

    Sékou Touré est venu, il a passer.
    Lansana Conté est venu, il a passer.
    Dadis Camara est venu, il a passer.
    Alpha Condé est venu, il vas passer.
    Mai le plaît du pays n’est jamais guéri ( eau, électricité, routes, chômage, éducation, santé etc…).
    Pourquoi ?????
    Ça veut vous, si vous prenez toute les citoyens guinéen-es vous les déposé au Japon et vous prenez toute les citoyens japonais vous les déposé en guinée, dans cinq ans la guinée vas émergé et le Japon vas revenir en arrière.
    Bref: il faut que les citoyens guinéen ait une bonne mentalité et qu’il comprennent le jeu des deux camps pour maintenir la paix et l’unité national, car on ne peut pas développé une nation sans la paix.
    Prenez un exemple sur l’Afrique du sud, le Ghana, le Libéria sont des pays très exemplaires a ce jours, donc vos mieux d’Aimé son pays que d’Aimé un citoyen passant( pouvoir en place ou opposition). Et personne ne viendrai changé ce pays a la place des guinéens donc si y’a un problème en guinée ça doit être réglé par les guinéen et non par un citoyen étranger. La guinée est un pays souverain. Gardon bien notre souveraineté.

  6. Keita Tidiane

    9 avril 2018 at 16 h 03 min

    C’est marrant,si les ambassadeurs parlent de troisième mandat on les applaudis si c’est appelé les autres à plus de responsabilité puisqu’ils ont tout sauf ça,on les traites de diable.merde

  7. kaba

    9 avril 2018 at 19 h 46 min

    Monenembo si tu na rien a ecrit mentenant la tetoi pardon

  8. Sylla

    9 avril 2018 at 21 h 36 min

    L’ambassadeur s’addresse au parti communautaire ufdg. Ce n’est pas la mediocre cell-com de l’ufdg qui repond. C’est lui. Apres quand on dit qu’il est militant de l’ufdg,il va sortir encore « c’est parce que je suis peul qu’ils pensent que tous les peuls sont militants de l’ufdg. »
    En ce qui me concerne,ce monsieur est militant de l’ufdg.
    Et puis cette replique est tres nulle et pleine d’insolence juste pour essayer de cacher le soleil avec ses petites pattes.

  9. Sylla

    9 avril 2018 at 22 h 44 min

    Comme toi,je deteste absolument ce parti ethnique.
    Ce soi disant parti c’est de la merde.

  10. Daouda Kalle

    10 avril 2018 at 8 h 14 min

    Être intellectuel, n’empêche pas l’ignorance. .ce ça son problème

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook