Contre le changement de Constitution : le FNDC annonce 3 morts par balles

Print Friendly, PDF & Email

La marche du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) d’hier contre le changement de constitution en Guinée a encore fait des victimes. Le Front dirigé par Abdourahmane Sano a dans un communiqué déploré la mort de trois personnes et de nombreux blessés. Il s’agit d’Alpha Souleymane Diallo, 16 ans, originaire de Téliré (Mali), d’Abdourahamane Diallo, 19 ans, originaire de Mitty (Dalaba), et de Amadou Oury Bary, 32 ans, originaire de Maréla (Faranah).

Le FNDC soutient que ces trois victimes ont été abattues à bout portant, en dehors donc de toute manifestation, trois jeunes gens. Soutenant que « les forces de l’ordre et de sécurité, non satisfaites de ce maigre bilan à leurs yeux, ont envoyé dans la commune de Ratoma des expéditions punitives qui se livrent encore à toutes sortes d’exactions ».

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.