Connect with us

Politique

Contre le discours musclé d’Alpha Condé au Rpg, l’Ufdg annonce une réunion de l’opposition républicaine à Kindia, ce mardi

Au sortir d’une réunion extraordinaire sans Cellou Dalein Diallo, l’UFDG par la voix de son vice-président Fodé Oussou Fofana a dénoncé lundi le discours musclé du président Alpha Condé dimanche au siège national du parti au pouvoir. Fodé Oussou Fofana a rappelé qu’un chef de l’Etat ne doit pas appelé à l’affrontement ni aller à un siège de son parti. Ceci étant, il demande au procureur de se saisir du cas Alpha Condé pour éviter au pays le chaos. Il a ensuite annoncé que demain mardi, l’opposition républicaine se réunira au ranch de Kondéya [appartenant au richissime homme d’affaires Mamadou Sylla et leader de l’UDG), dans Kindia pour décider de la réponse appropriée à donner au discours du président de la République.

Noumoukè 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
1 Comment

1 Comment

  1. MANZO

    26 mars 2019 at 13 h 24 min

    Ça m’aurait bien étonné si si l’ufdg de petit celloul avais réagi autrement et avec beaucoup plus de sérénité que celle-là! Car,chez petit celloul=grand pilleur+spoliateur invétéré et es militants,le biais,la déformation et l’intoxication sont un peu plus qu’une seconde nature.

    Sinon,tout être humain sain d’esprit et moralement infaillible, aurait commencé par soumettre l’ensemble du discours à une analyse de décryptage sous fond de cohérence, pour tirer sa substance essentielle.

    Et c’est pourquoi, je vais m’y mettre à la tâche afin de prouver par A+B que ce fameux mot « affrontement » dans le contexte de cette sortie du président n’avait aucune connotation de violence physique.
    Pour se convaincre, on constate que dès le préambule de son discours ,le président invite ses partisans e ces termes:il ne faut plus avoir peur du débat et il faut apporter le débat dans les universités afin que tout le monde sache qui est qui et qui a fait quoi,pour que les masques tombent et qu’on n’utilise plis l’ethnocentrisme pour tromper les gens.On va vous aider pour savoir qui a fait quoi »

    Ensuite, il leur préconise la méthodologie et la morale de la démarche à tenir face aux détracteurs en ces termes: « n’insultez personne et ne faites pas de violence surtout.Mais il ne faut plus avoir peur du débat et de l’affrontement ».

    Alors en toute honnêtement et en toute logique j’aimerais bien qu’on me dise comment peut-on proscrire de façon nette et claire toute violence en amont dans son discours à ses adeptes et que le terme « affrontement » en aval dans le même discours,soit consécutif à une quelconque invite à la violence?

    En outre, dans le même discours, le même auteur répète plusieurs fois de manières différentes et en termes également variés son appel à la non-violence et à la non-vulgarité à l’endroit de tous ceux qui ont conviction en lui, et je cite: « on ne va plus se taire!C’est fini, plus jamais on laissera des gens maintenant faire de la pagaille… et plus loin il dit:s »s’il faut,on mettra les P.A partout,mais jamais on laisser maintenant des gens casser les biens d’autrui. »

    Et par ailleurs,avant sa mise en garde cinglante envers tous ceux qui seront inspirés à faire de la violence, il dit ceci: »… ne vous laissez plus intimider et ne craignez rien, n’ayez peur de rien et de personne.Mais pas de violence et pas d’injures… » et de terminer par ce que j’appelle ici le ‘Graal sprema’ du bannissement à l’irrévérencieux et à la violence chez ses partisans,en des mots plus clairs et martiaux: » on va renforcer les PA dans tous les quartiers où les gens veulent faire la pagaille.Débats démocratiques libres et confrontations d’idées oui,mais plus de violence et de pagaille ni du côté de la mouvance ni de l’opposition.Et si c’est la mouvance qui fait la violence,on matera et si c’est l’opposition qui de la violence, on matera.Il faut que ça soit clair pour tout le monde. »

    Par conséquent, dans un discours où il a été répété au moins dix (10) « pas d’injures et pas de violence »,comment un seul instant,le sens commun et le bon sens ne soient mis en branle chez certains détracteurs afin de comprendre et d’asseoir définitivement leur conviction sur le fait qu’on ne peut pas vouloir une chose et son contrairement au même moment?

    En français facile pour les nuls: le président ne peut pas interdire les injures et la violence à ses partisans et en même temps, les inviter à affronter ses opposants par la violence.Car, c’est juste une question de bon sens et de cohérence,chez amis.

    Bref, la malhonnêteté intellectuelle est le vice le plus nocif et le plus caractéristique du Guinéen d’aujourd’hui,malheureusement.

    En un mot pour mille:
    « On voit tant de malhonnêteté en ce bas monde ! Avisez, soyez prudent »
    Anatole France

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter