Coopération : l’ambassade des Etats-Unis offre à la Guinée des équipements d’une valeur de 550000 dollars

Print Friendly, PDF & Email

L’ambassade des Etats-Unis à Conakry à travers son bureau des affaires internationales des stupéfiants et de l’application de la loi (INL) du Département d’Etat des Etats-Unis a procédé à la remise officielle ce mercredi, 14 juillet 2021, d’un don d’équipements de bureau et de télécommunications d’une valeur de 550 000 dollars au Ministère de la Sécurité et de la protection civile. C’était à l’occasion de la cérémonie de lancement de l’agenda de transformation de la protection civile placée sous le thème « une protection civile moderne plus proche de vous ».

Composé de matériels de bureau et de télécommunication, notamment des ordinateurs portables et de bureau, des imprimantes et des fournitures d’impression, du mobilier de salle de conférence, du matériel de projection vidéo, des radios et des panneaux de recharge solaire, ce soutien permettra aux unités de protection civile travaillant dans les huit régions administratives de la Guinée d’être mieux équipées pour répondre aux futures urgences de santé publique.

Depuis 2018, le projet Préparer les institutions chargées de l’application de la loi aux prochaines épidémies en Guinée (PREPLINE), par l’intermédiaire de son partenaire de mise en œuvre, l’Organisation internationale pour les migrations, a investi 5 millions de dollars pour améliorer les capacités et la préparation du service de protection civile de la Guinée afin de mieux contribuer à la réponse aux urgences de santé publique. 

Ana Fonseca, Cheffe de mission de l’OIM en Guinée estime que ce projet PREPLINE est important pour la Guinée.

« Le projet PREPLINE a permis de réaliser des actions plus concrètes en Guinée en faveur des agents de la protection civile en leur fournissant une formation et des équipements adéquats. L’OIM a soutenu le travail interministériel pour une bonne prévention et une bonne action contre les épidémies et pour bien soutenir la protection civile en Guinée », estime-t-elle.

L’INL a déjà fait don d’articles de bureau et d’équipements techniques à diverses agences au sein de la “Direction Générale de la Protection Civile” en Guinée, ainsi que d’équipements de protection individuelle (EPI) pour protéger les agents de sécurité et de protection civile qui entrent en contact avec le public dans les zones touchées. PREPLINE a fourni une assistance technique pour aider les Ministères de la Sécurité et de la Santé à conclure cet accord. Lors de ses remarques, le Chargé d’Affaires par intérim Steven Koutsis a déclaré que « Depuis l’apparition de l’épidémie d’Ebola de 2014-2016, le gouvernement américain a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement de la Guinée dans sa gestion des urgences de santé publique et a fourni une assistance technique et financière. Le projet PREPLINE contribuera à revitaliser les opérations des agents de la protection civile en leur fournissant une formation et des équipements adéquats », a-t-il déclaré.

Colonel Rémy Lamah ministre de la santé s’est dit heureux que « le service de protection civile connaisse une nouvelle ère par rapport à la dotation ou à la mise en place de tous les équipements nécessaires ainsi que la formation que vont recevoir ces agents de protection civile afin d’être plus opérationnels et performants dans les opérations d’intervention », dira-t-il.

Au nom du gouvernement, le Ministre de la Sécurité Damantang Albert Camara qui a présidé la cérémonie a rappelé que « cette initiative a pour objectif d’appuyer le processus de transformation institutionnel et opérationnel de la protection civile pour migrer vers la création d’un office national de la protection civile. Il s’agit d’une suite logique de réformes structurelles et structurants dans la sécurité et la protection des populations engagé par le Président Alpha Condé depuis 2010», a-t-il expliqué avant de poursuivre plus loin que « cet appui basé sur une démarche inclusive a permis d’organiser une mission d’échange à l’office national de la protection civile de la Côte d’Ivoire, mettre en place un comité technique de suivi, organiser un atelier d’analyse situationnelle des capacités organisationnelles de la direction générale de la protection civile ainsi qu’une retraite de finalisation des documents de l’office », a-t-il déclaré.

Trois axes stratégiques ont été définies pour l’exécution de cet agenda celui de doter la protection civile d’un cadre institutionnel et organisationnel performant, identifier et promouvoir les sources de financement autonomes, et construire un office de protection civile proactif proche des citoyens

A rappeler que grâce à ce don, le Ministère de la Sécurité et la Direction Générale de la Protection Civile seront encore mieux préparés et équipés pour répondre aux futures urgences de santé publique en Guinée.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.