Coopération : un atelier national sur la revue annuelle conjointe 2020 et la planification opérationnelle 2021

Print Friendly, PDF & Email

Le ministère de la Coopération et de l’Intégration africaine, en collaboration avec le Système des Nations unies en Guinée, a organisé ce mercredi 31 mars 2021 à Conakry, un atelier national sur la revue annuelle conjointe 2020 du Plan cadre des Nations unies pour l’Aide au Développement de la Guinée (PNUAD Guinée 2018-2022) et la planification opérationnelle 2021. Objectif : permettre de tirer les leçons apprises, d’identifier les différentes contraintes rencontrées dans sa mise en œuvre et proposer des recommandations et les ajustements nécessaires en vue de l’amélioration des performances en 2021.

Le Plan Cadre des Nations unies pour l’Aide au Développement de la Guinée pour la période 2018-2022 constitue la réponse conjointe et coordonnée des agences du Système des Nations unies aux priorités nationales de la Guinée en matière de développement telles que définies dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020. Il se focalise sur trois axes stratégiques complémentaires qui sont la promotion de la bonne gouvernance au service du développement durable, la transformation économique et la gestion durable du capital naturel, et le développement inclusif du capital humain. Également aligné sur les Objectifs du Développement Durable, il tient compte des principes d’une programmation intégrée considérés comme axes transversaux dans le cadre d’une planification stratégique basée sur des résultats. Selon le ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine, Amadou Thierno Diallo, il s’agira d’examiner et de valider le rapport conjoint d’exécution du Plan Opérationnel de travail 2020 par Groupes de Résultats et, apprécier et valider les Plans pour l’année 2021. 

« En parcourant les différentes notes et les Termes de Référence de la revue, je note comme vous, qu’en mars 2020, dans le cadre de l’opérationnalisation du PNUAD pour sa troisième année de mise en œuvre, un plan de travail conjoint biennal 2020-2021 a été élaboré et décliné en Plans Opérationnels annuels de Travail 2020-2021. Je note également, j’allais dire nous notons,  qu’au mois de novembre 2020, des équipes mixtes, composées des équipes régionales du Système des Nations unies et des cellules régionales de Suivi–Evaluation du PNDES ont organisé simultanément  les revues régionales des plans opérationnels de travail 2020  (missions de collecte, élaboration des rapports conjoints et ateliers de restitution). Nous avons noté aussi, non sans  satisfaction qu’à la suite de l’apparition de  cette  pandémie, le Système des Nations unies a mis en place un plan de réponse socio-économique et multisectoriel qui a eu pour effet direct, la réorientation de certaines activités du plan de travail 2020 et le report d’autres  pour 2021  », a-t-il relevé. 

La lutte contre la pauvreté étant au cœur de la mission des Nations unies, le PNUAD 2018-2022 reflète l’union et la convergence des différentes composantes du système de développement des Nations unies en Guinée. D’après Dr Vincent Martin, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Guinée, cette revue donne chaque année, l’opportunité de parcourir les grandes lignes de la contribution conjointe de l’ensemble des agences du Système des Nations Unies en Guinée, en appui au gouvernement pour atteindre des résultats substantiels face aux défis prioritaires pour le développement du pays, notamment l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, à l’horizon 2030. 

« Je souhaiterais saluer le travail abattu durant l’année 2020 dans un contexte fortement marqué par la pandémie de COVID-19 pour la mise en œuvre du PNUAD, sur la base de l’approche “Delivering as One”, ainsi que l’étroite et fructueuse collaboration qui a prévalu avec le Ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine, et les ministères techniques concernés. Au terme de la troisième année de mise en œuvre du PNUAD, nous enregistrons des progrès importants par endroits, bien que plusieurs défis restent à relever », estime-t-il.

Avant de poursuivre : « L’année 2021 est l’avant-dernière année du cycle du PNUAD (2018-2022), avant d’entamer le processus de formulation du prochain Cadre de Coopération des Nations unies pour le Développement Durable, qui sera aligné au PNDES 2. Un montant de 61 035 625 USD est planifié pour l’année 2021 et il reste un effort de mobilisation pour près de 20% des besoins identifiés. Pour ce qui est de l’appui du SNU à la réponse COVID, sur un montant d’environ 35 063 00 de dollars américains, 27 533 000 sont disponibles, soit environ 78%.

Sur le plan programmatique, en plus de l’opération des projets conjoints, une mission est en cours, pour renforcer l’efficacité des interventions conjointes des Nations Unies par le biais dune nouvelle génération de projets phares, identifiés comme outil pratique pour la mobilisation conjointe des ressources. Cette approche repose sur le principe du « Delivering as One » à laquelle la Guinée a adhéré et soutenu par la réforme des Nations Unies, conduite directement par le Secrétaire Général, M. Antonio Guterres », a-t-il ajouté, réaffirmant la disponibilité et la flexibilité du SNU pour réajuster les axes et les approches des interventions.

À noter que les résultats de cet atelier devront permettre de qualifier davantage le processus de mise en œuvre du PNUAD.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.