Coronavirus : 10% des Libanais en Guinée veulent être rapatriés selon l’ambassadeur Fadi Zein

Print Friendly, PDF & Email

L’ambassadeur du Liban en Guinée a confié à L’Orient-Le Jour que près de 10 pour cent des Libanais en Guinée veulent être rapatriés.

« Nous avons reçu 400 demandes de rapatriement en Guinée, sur une population libanaise d’à peu près 4.000, soit près de 10% de la communauté. (…) Les Libanais qui veulent être rapatriés le seront à partir de la Guinée, ils n’auront pas besoin de se rendre à Abidjan ou à Lagos (d’où des vols sont prévus). Mais jusqu’à présent, on ne connaît pas la date de l’arrivée de l’avion parce qu’il y a des pays qui passent avant, compte tenu du nombre de personnes que compte la diaspora (Nigeria, Côte d’Ivoire, France, Arabie saoudite, Émirats arabes unis). Mais nous savons que cela aura lieu dans environ deux semaines », dit Fadi Zein qui couvre également la Guinée-Bissau et la Guinée équatoriale. Ajoutant que les autorités guinéennes n’ont opposé aucun refus au rapatriement des Libanais.

« Il n’y a aucun problème avec les autorités guinéennes ; comme je vous l’ai dit les relations de la communauté libanaise et de l’ambassade du Liban avec les autorités sont au beau fixe’’, soutient-il non sans souligner que les personnes désireuses seront testées 2 heures par l’ANSS avant d’embarquer.

« Nous-mêmes à l’ambassade, avec la collaboration de l’ANSS (Agence nationale de la sécurité sanitaire) guinéenne nous allons tester les gens deux heures avant l’embarquement. Les tests qui nous ont été procurés donnent les résultats en deux heures. Des représentants de l’ANSS ont accepté de faire ces tests pour les Libanais avant leur embarquement. L’ambassade ne dispose pas de tests, nous n’avons pas les équipements non plus pour les faire”, insiste-t-il.

Le chef de la diplomatie libanaise Nassif Hitti, cité par L’Orient-Le Jour, avait annoncé plus tôt que la grande « caravane aérienne du retour » devrait commencer à s’ébranler dimanche, avec deux vols qui partiront de pays africains (la Côte d’Ivoire et le Nigeria).

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.