Coronavirus: 7e mort au Sénégal, les commerçants particulièrement exposés

Print Friendly, PDF & Email

Le nouveau coronavirus a fait vendredi une septième victime au Sénégal, où la maladie accélère sa progression et où les commerçants sont particulièrement exposés à la transmission communautaire, ont indiqué les autorités sanitaires.

Un homme de 65 ans est décédé du Covid-19 en milieu de journée à l’hôpital de Fann de Dakar, a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.

Le pays ouest-africain a par ailleurs enregistré vendredi le nombre record de 66 nouvelles contaminations en 24 heures, sur 528 tests réalisés. Il s’agit de 61 “cas contacts” et de cinq issus de la transmission “communautaire”, c’est-à-dire que l’on ne peut relier à des cas connus, selon le communiqué.

Alors que la pandémie est longtemps restée relativement contenue au Sénégal, les autorités observent avec préoccupation depuis plusieurs jours la progression des transmissions dites “communautaires”, à présent au nombre de 60 sur les 545 cas officiellement déclarés.

Un nouveau cas communautaire a notamment été annoncé vendredi à la Médina, quartier populaire de Dakar, et deux à Touba, grand centre religieux et deuxième agglomération du pays, selon le ministère.

A cet égard, “les commerçants font partie des personnes les plus exposées. Par exemple, sur les cinq cas communautaires enregistrés hier, quatre sont des commerçants”, a souligné le ministère de la Santé.

“C’est pourquoi j’insiste sur port systématique de masques dans les marchés et autres lieux publics”, a indiqué à la presse le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, alors que le Sénégal a instauré lundi le port obligatoire du masque dans les services publics et privés, les commerces et les transports, sous peine de sanctions.

Le ministre a également pointé du doigt “certains Sénégalais” qui ne respectent pas rigoureusement l’interdiction de circuler entre les régions, ce qui non seulement les expose mais aussi “favorise la propagation du virus”. Il a par ailleurs demandé à ses services “d’augmenter considérablement le nombre de prélèvements effectués par jour afin de permettre l’identification d’un maximum de porteurs asymptomatiques”.

AFP

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.