Coronavirus – L’Arabie saoudite appelle les musulmans à suspendre les préparatifs au hajj

Print Friendly, PDF & Email

Les autorités saoudiennes ont appelé mardi les musulmans de tous les pays à suspendre pour le moment leurs préparatifs pour le hajj, le grand pèlerinage, face aux incertitudes liées à la pandémie du nouveau coronavirus.

Plus tôt en mars, l’Arabie saoudite a suspendu la Omra, le petit pèlerinage, craignant que le virus ne se répande dans les villes saintes de la Mecque et Médine. Cette décision inédite a soulevé des inquiétudes quant à la tenue du hajj qui attire chaque année des millions de pèlerins du monde entier.

“L’Arabie saoudite est totalement préparée à servir les pèlerins”, a déclaré le ministre saoudien du Pèlerinage, Mohammad Benten, à la télévision d’Etat Al-Ekhbariya.

“Mais dans les circonstances actuelles (…) le royaume veut protéger la santé des musulmans et des citoyens et nous avons demandé à nos frères musulmans dans tous les pays d’attendre, avant de passer un contrat (avec des sociétés pour effectuer le hajj), que la situation soit claire”, a-t-il ajouté. Les autorités saoudiennes n’ont pour le moment pas indiqué si elles maintenaient ou non le hajj, prévu à partir de fin juillet cette année.

Ce pèlerinage, qui a attiré 2,5 millions de fidèles en 2019, est une source de revenues importante pour le royaume mais serait un lieu de contamination privilégié en raison de la présence d’une foule immense dans les sites religieux.

L’Arabie saoudite a officiellement recensé 1.563 cas de nouveau coronavirus et 10 décès. Elle a adopté une série de restrictions dont la suspension des prières dans les mosquées.

L’appel à suspendre les préparatifs pour le hajj risque de susciter des critiques des plus radicaux pour qui la religion passe avant les considérations de santé.

Belga

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!