Coronavirus – Trump mis en garde avec insistance en janvier-février

Print Friendly, PDF & Email

Le président américain Donald Trump a été à maintes reprises alerté quant aux dangers du nouveau coronavirus dans des rapports des services de renseignements en janvier et février, a indiqué lundi le Washington Post.

Ces mises en garde, plus d’une douzaine, comprises dans des documents secrets connus comme briefing quotidien du Président, étaient émises à un moment où Donald Trump minimisait la menace de la pandémie du Covid-19.

Le Washington Post cite comme sources, sans les nommer, d’actuels et d’anciens membres de l’administration.

Pendant des semaines, ces briefings quotidiens ont tracé le cheminement et l’expansion du virus et averti que la Chine dissimulait des informations quant à la capacité létale du Covid-19 et à sa facile propagation.

Les rapports soulignaient les conséquences extrêmement graves, sur les plans politique et économique, d’une telle crise, écrit le Washington Post.

Des personnes non identifiées de l’entourage présidentiel ont confié au journal que Donald Trump ne lisait pas ce genre de documents et s’irritait même lorsqu’il doit écouter des présentations orales.

Donald Trump a imposé des restrictions aux voyages entre les Etats-Unis et la Chine vers la fin janvier, mais en février il n’a cessé de minimiser la gravité de la menace.

Il a attendu jusqu’au 13 mars pour déclarer l’état d’urgence nationale alors que les marchés financiers s’effondraient et le nombre de contaminations grimpait à New York.

Lundi, les Etats-Unis enregistraient 988.197 cas confirmés de contaminations au Covid-19 pour 56.144 morts, selon un bilan de l’université Johns Hopkins.

Belga

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!