Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo propose la création d’un nouveau parti

Print Friendly, PDF & Email

En Côte d’Ivoire, Laurent Ggagbo a proposé, ce lundi 9 août, à la réunion du comité central extraordinaire du FPI canal historique, la création d’un nouveau parti politique. L’ex-président ne souhaite pas s’engager dans une bataille juridique avec son ancien Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan qui dirige l’aile légale du FPI. C’est ce qu’indique le communiqué final. Le nouveau parti, selon des sources RFI, pourrait naître en octobre, au plus tard.

Avec notre correspondant à Abidjan, Jean-Luc Aplogan

Laurent Gbagbo, pour justifier son option de créer un nouveau parti et de « laisser  le FPI à Affi N’Guessan » a lancé cette parabole : « Quand tu marches et qu’un obstacle se dresse sur ton chemin, il faut le contourner ou le sauter. » Un participant qui approuve, explique que cela permettra de travailler sereinement.

L’obstacle dont parle l’ancien chef de l’État qui s’est exprimé pendant une demi-heure, c’est Affi N’Guessan, président de l’aile légale du FPI, accusé encore « d’avoir pris le parti en otage ».

La crise remonte à 2014. Dernier épisode : la condamnation de la tenue du comité central de ce matin par le camp Affi N’Guessan. Il en organise d’ailleurs un, le 14 août prochain.

Jusqu’au bout, Laurent Gbagbo a évité de régler directement la crise avec son ancien Premier ministre. Ce dernier s’est même plaint de ne pas avoir eu de réponse à une demande d’audience.

Laurent Gbagbo veut son nouveau parti avant octobre, un comité sera nommé la semaine prochaine pour y travailler.

Au comité central de ce matin, il y avait deux stars : Simone Gbagbo, très ovationnée à son arrivée, et Laurent Gbagbo lui-même, très applaudi à son apparition et pendant son discours.

RFI                                                                                 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.