Côte d’Ivoire : l’étranglement d’une fille par un Guinéen embrase la ville de Facobly (média)

Print Friendly, PDF & Email

Selon le site ivoirien d’informations Koaci, la ville de Facobly à l’ouest de la Côte d’Ivoire est en ébullition depuis dimanche dernier.

Selon le journal en ligne qui cite une source, « une jeune fille wobé (autochtone) en classe de 3e avait pour copain un Guinéen. Ce dernier, sans qu’on ne sache le mobile de son acte, dans une colère noire a étranglé le dimanche dernier celle qui était sa petite amie.

C’est ce présumé crime de ce Guinéen qui a jeté la poudre au feu dans la ville de Facobly », informe Koaci qui ajoute que « depuis le dimanche, la ville est sous haute tension. Pendant deux jours, en représailles, les jeunes de la ville de Facobly ont pris d’assaut tous les commerces tenus par les Guinéens dans la localité.

Le journal rapporte également qu’il y a eu plusieurs affrontements et des magasins saccagés, de quoi plonger la ville de Facobly dans une stupeur.

« Un bataillon des forces de l’ordre déployé sur les lieux pour ramener le calme est à rude épreuve. Magasin et plusieurs commerces fermés ce jour, mardi et la tension reste vivace malgré l’appel au calme des autorités de la ville, le chef de la communauté guinéenne et le responsable des jeunes de la ville »

Le quotidien souligne que le présumé meurtrier qui a quant à lui a pris la poudre d’escampette après son forfait, est activement recherché. Une enquête a été ouverte pour mettre la main sur le présumé assassin.

Christine Kamano

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.