Côte d’Ivoire : Pascal Affi N’Guessan joue son va-tout

Print Friendly, PDF & Email

Alors que Laurent Gbagbo recevait chez lui à Mama des représentants du peuple Wê, issus de l’ouest du pays, Pascal Affi N’Guessan sillonnait sa région du Moronou. Une tournée d’« explications » pour le président du FPI-légal, nécessaire après la rupture claire et nette avec l’ancien chef de l’État.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Pascal Affi N’Guessan a achevé sa tournée chez lui dans le Moronou ce dimanche. Cinq jours pour expliquer à ses « parents », comme on dit en Côte d’Ivoire, la rupture avec Laurent Gbagbo, fondateur du parti. Il faut dire que Pascal Affi N’Guessan et sa  frange du FPI jouent leur va-tout. Depuis plusieurs mois, le parti n’est pas au mieux de sa forme. « Affi » est le seul élu de sa formation aux dernières législatives, et plusieurs figures l’ont quitté, comme Jean Bonin Kouadio ou plus récemment Konaté Navigué notamment.

Sans attendre et pour préparer son congrès de novembre Pascal Affi N’Guessan va dépêcher 74 délégations dans les dizaines et dizaines de fédérations à travers le pays pour tenter d’empêcher une hémorragie de cadres et militants vers le camp d’en face. En face, c’est-à-dire le nouveau parti que va créer Laurent Gbagbo dans un peu plus d’un mois. L’ancien chef de l’État a en effet voulu éviter une confrontation devant les tribunaux pour récupérer le parti qu’il a fondé. « Laissons Affi avec l’enveloppe qu’il détient. Nous allons changer de nom c’est tout », avait-il déclaré lors d’un comité central mi-août, appelant aussi les formations satellites, comme l’UNG de Stéphane Kipré, l’URD de Danièle Boni Claverie, ou le MFA d’Anaky Kobenan à le rejoindre.

Pascal Affi N’Guessan, lui, a tenté un coup en appelant publiquement Simone Gbagbo à le rallier. L’épouse de l’ancien président est l’une des fondatrices du FPI. Et Simone Ehivet, comme elle se fait appeler maintenant, a été publiquement humiliée par son mari qui s’est empressé de demander le divorce dès son retour en Côte d’Ivoire. L’épouse bafouée a vu alors sa popularité s’envoler, en particulier auprès des femmes. Pour autant, Pascal Affi N’Guessan n’a eu pour toute réponse qu’un silence assourdissant. Les relations entre ces deux personnalités ont toujours été notoirement difficiles.

Depuis 2014, le FPI était scindé en deux. D’une part, la frange dirigée par Pascal Affi N’Guessan reconnue par la justice avec le droit d’utiliser le nom et le logo du parti. Et de l’autre, celle baptisée « Gbagbo ou rien », restée fidèle à l’ancien président et qui boycottait toutes les élections. Laurent Gbagbo va donc avec cette frange qui lui est restée fidèle créer un nouveau parti, ce qui pourrait sonner le glas du FPI.

Avec RFI

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.