Linsan : ce discours de Moualim Touré qui fait tilt (audio)

Jeudi dernier, à l’occasion du lancement de l’interconnexion OMVG à Linsan, dans Kindia, l’intervention de Moualim Touré n’est pas passée inaperçue. Tout comme le discours présidentiel lu -laborieusement- par Jean Marc Telliano. Lors de sa prise de parole qui fait tilt, ce proche de conseiller du président de la république, connu pour ses piques contre les détracteurs du pouvoir a demandé aux plus pressés de voir Alpha Condé partir de Sékhoutouréya de dominer leur impatience. En langue du terroir, Moualim Touré a égrené les réalisations faites par le chef de l’Etat depuis son accession au pouvoir en 2010. Non sans faire un croche-pied à l’opposant Cellou Dalein Diallo. Extraits…

« Le professeur Alpha Condé est arrivé au pouvoir en 2010. Et quand il arrivait à la tête du pays, l’autoroute à [Conakry] se limitait à Matoto et les hôtels qui étaient en Guinée, ce sont celui de l’Indépendance et celui qui se situe est à la devanture du palais du peuple. Quand on l’installait au pouvoir en 2010, il a fallu qu’il loue des villas pour loger les hôtes. Depuis qu’il est au pouvoir, il a procédé à la pose de la première pierre du projet de construction du barrage hydroélectrique de Kaléta. Mais ton rival, tout ce que tu fais, il ne va pas t’aimer. Kaléta est fini et c’est pourquoi de Coyah à Labé ça ressemble au centre-ville de Kaloum, tout est illumine. En 2015, le président de la République a compris que le seul barrage ne pourra pas électrifier toute la Guinée, il a encore procédé à la pose de la première pierre du barrage hydroélectrique de Souapiti. Quand il réalisait Kaléta, le Guinéen n’a rien dépensé, nous allons dire à la population guinéenne la manière dont ce barrage a été réalisé, il a appelé une société qui s’appelle Rio Tinto et lui a dit : ‘’j’ai besoin d’argent pour donner le courant à ma population’’.  La négociation a donné 700 millions de dollars et poussières. Le président a pris une partie de cette somme pour donner aux Chinois pour la construction de Kaléta.

Monsieur le président, ce qu’on va dire à la population guinéenne, c’est que Sékou Touré nous a aidés en 1958 à avoir le l’indépendance, nous savons là où il a pris le pays et jusqu’où il l’a laissé. Lansana Conté est monté au pouvoir en 1984 et nous savons ce qu’il a laissé. A l’arrivée du professeur Alpha Condé, nous avons eu le barrage Kaléta, Amaria, Foumi et c’est pourquoi l’ingratitude n’est pas bonne. Ce que le président a fait pour nous est énorme. Depuis son arrivée, nous avons vu les hôtels…

Monsieur le président, (…) en 1993, tu as eu le pouvoir dans ce pays. Lansana Conté t’a appelé pour être un Premier ministre, tu n’as pas accepté et tu es parti en France. Tu n’as autorisé à aucun de tes militants de sortir et mourir dans la rue.  Le président Conté t’a condamné, tu n’as rien dit et quand tu as été libéré, tu es parti en France sans rien dire et aucun de tes militants n’a été tué dans la rue quand tu étais en prison. Quand tu as pardonné, tu as été humble, c’est pourquoi Dieu a fait qu’aujourd’hui tu es là à Sékhoutouréya. 

Sékou Touré a dit aux Français de partir et qu’il veut la liberté de son peuple, Lansana Conté a pris le pouvoir après la mort de Sékou Touré par hasard, en 2010 tu as été le choix du peuple et je prends Jean Marc Telliano à témoin, on était tous ensemble. Kassory Fofana, Sidya Touré, Cellou Dalein, Lansana Kouyaté et Jean Marc Telliano, tous voulaient ta place. Ils se sont réunis et ont demandé au bon Dieu un bon président pour la Guinée et si Dieu t’a donné le pouvoir, c’est parce qui tu l’a mérité.  La Basse Guinée vous remercie et on va dire aux populations de Kindia que vous l’avez dit, la fête d’indépendance prochaine sera célébrée à Kindia. A cette occasion, les citoyens de cette ville bénéficieront de plusieurs infrastructures et toutes les zones commandées par la ville seront concernées. On s’est trompés, si ce n’est pas de l’ingratitude, tu n’es pas comparable à l’opposition. Vous avez beaucoup fait pour nous, à cause de vous nous avons le courant. Si c’était pour vous venger, vous n’allez pas électrifié la ville de Labé, parce qu’ils n’ont pas voté pour vous. Ceux qui sont pressés de ton départ se trompent. Monsieur le président, lorsque vous êtes venu au pouvoir, l’engrais était des remèdes mais ce n’est plus le cas, nous vous en remercions. Ceux qui disent que les militaires ne doivent pas aller à Bambéto, depuis qu’ils y sont, personne n’est tué et on devait les installer depuis 2010 pour éviter les tueries. Nous sommes fiers de l’armée guinéenne, ceux qui disent que vous faites du mal à la population sont des menteurs, l’armée n’a jamais trahi le drapeau guinéen, elle n’a jamais organisé un coup d’Etat en Guinée, c’est faux. Lansana Conté a pris le pouvoir après le décès de Sékou Touré. Moussa Dadis Camara la même chose. Nous sommes fiers de vous. Monsieur le président, on s’est trompés et toutes les régions sont tranquilles sauf la Basse Guinée. Alors, nous sommes fatigués et lors des élections législatives, la population de Kindia montrera ce dont elle est capable. Nous allons vous montrer que les femmes soussous ne laissent jamais leurs fils (…) ».     

Ecoutez, ci-dessous l’intégralité de l’intervention de Moualim Touré…

Par Aboubacar Dramé, correspondant à Kindia

               

 

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire