Cour d’Appel de Conakry : à cause d’une erreur de “0”, il envoie 72 millions au lieu de 7 millions deux cents et ne réalise son erreur que des mois après

Print Friendly, PDF & Email

Ce mercredi 19 mai 2021, à la Cour d’Appel de Conakry, dans la commune de Kaloum, a eu lieu le procès en appel de Mamadou Tounté Validé, poursuivi pour fait de vol à l’encontre de Boubacar Fadiga. 

À la date du 18 mai 2019, Boubacar Fadiga, agent Orange money à Kindia, aurait, à la demande de Mamadou Tounté Baldé, qui est l’un de ses clients, effectué une transaction sur le compte de ce dernier. Malheureusement, par erreur, la victime aurait transféré 72.000.000 fg (soixante douze millions) au lieu de 7.200.000 fg( sept millions deux cents mille francs guinéens). Cette erreur, Boubacar Fadiga n’en rendra compte que des mois après, lorsqu’il sera question de faire l’inventaire annuel de son activité. Aussitôt, il remonte l’historique de ses transactions, ce qui lui a permis de s’apercevoir qu’il  avait envoyé ce montant à Tounté Baldé, pensant que c’était 7.200.000fg.

Alors que Mamadou Tounté Baldé qui n’avait jamais effectué pareille transaction a déclaré l’avoir fait à la demande de Mme Kaba, une de ses clientes qui serait comptable à l’université de Kindia. Cette dernière aurait démenti avoir effectué cette demande. Pour mieux élucider cette affaire, la Présidente de la cour d’Appel a demandé que soit faite une vérification des fonds sonores. 

Selon Boubacar Fadiga, cette mesure d’instruction permettra de donner la raison à qui de droit.

« C’est très important, parce que ça va nous aider non seulement à tirer la chose au clair mais à donner la raison à qui de droit», estime-t-il. Avant d’ajouter : « Hier, le Procureur avait appelé Mme Kaba devant et il lui a demandé de se rendre à Conakry ici aujourd’hui. Mme Kaba avait dit qu’elle allait venir, mais elle avait expliqué que l’affaire là était close, qu’elle était partie au niveau de la justice de Kindia et qu’elle avait dit qu’elle n’avait jamais donné un montant de 72 millions à Tounté et que pour elle c’était fini. Mais le Procureur lui a fait savoir qu’elle doit être là obligatoirement. Je ne sais pas maintenant pourquoi elle n’est pas venue », a-t-il expliqué.

Me Francis Charles Haba, avocat de la défense, dit attendre la comparution de Dame Kaba pour son témoignage.

« On a fait les débats et on a fait les demandes de vérification par rapport aux fonds sonores et la cour a ordonné effectivement ces mesures-là. Ce sont des mesures qui seront exécutées par la DPJ.

Il faut retenir que mon client est un commerçant. C’est un jeune diplômé qui a investi dans le commerce. Il a une boutique où il fait des transactions commerciales et il est en relation commerciale avec Orange money. A la date du 18 mai 2019, il a effectivement fait une commande de 72 millions et les 72 millions comme d’habitude ont été envoyées par l’agent Orange money de Kindia. Il n’a jamais nié avoir eu ce montant mais malheureusement cet agent, de façon extraordinaire, six mois après, déclare qu’il aurait envoyé ce montant par erreur et en contrepartie qu’il n’a pas eu ce montant. Donc nous avons demandé la comparution de Mme Kaba, parce que c’est à la demande de Mme Kaba qui est l’une des clientes de mon client que ce dernier avait fait la demande des 72 millions. Nous attendons fermement la comparution de Mme Kaba qui a promis de comparaître la semaine prochaine pour qu’elle puisse témoigner. Nous avons confiance en notre client, nous croyons qu’à travers ces fonds sonores, nous pourrons savoir la conversation qui s’est passée entre Mme Kaba, Monsieur Fadiga qui est agent Orange money et notre client », a-t-il déclaré.

Pour l’heure, l’audience a été renvoyée à la semaine prochaine pour la comparution du témoin.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.