Cour d’Appel de Conakry: Gnelloy condamné à 2 ans de prison ferme

Print Friendly, PDF & Email


Poursuivi pour « menaces de mort et injures publiques » à la requête de  Kadiatou Biro Diallo « DK », la Cour d’Appel de Conakry à travers le juge Mangadouba Sow a condamné ce  jeudi 28 octobre, le jeune activiste des réseaux sociaux, Ousmane Gnelloy (Alpha Ousmane Diallo à l’état civil) à 2 ans de prison ferme. 
Le juge Mangadouba Sow a dans sentence rendue publique ce jeudi a déclaré le jeune Gnelloy coupable des faits qui lui sont reprochés. Et il l’a condamné à 2 ans d’emprisonnement et au payement d’une amende de 5000 gnf. Et il lui a également interdit d’héberger Facebook pendant 5 ans ». 
A rappeler que le jeune Gnelloy qui se fait appeler « ministre de la défense nationale du président Alpha Condé sur Facebook » avait été condamné en première instance par le juge de Dixinn d’alors Wright Charles Alhussein à 5 ans d’emprisonnement et un mandat d’arrêt a été délivré contre lui. Ce qui a contribué à son arrestation le 28 septembre dernier à l’aéroport international de Conakry-Gbessia alors qu’il quittait le pays. 
Elisa Camara 

+224654957322

1 Commentaire
  1. MANZO 10 mois il y a
    Repondre

    Vraiment peut-on condamner un jeune homme pour de simples injures à la prison ferme, pendant ce temps, il a été fait sortir de prison des gens ayant déraillé un train et égorgé les militaires qui en assuraient la garde?
    Vive le temps de l’inquisition et on sait d’avance comment fonctionne ce genre de système: le système avale toujours tous ceux qui l’ont enfanté.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.