Cour d’Appel de Conakry : le procureur requiert la confirmation partielle des 5 ans contre Gnelloy

Print Friendly, PDF & Email

L’heure était ce jeudi  à la Cour d’Appel de Conakry aux plaidoiries et réquisitions dans l’affaire de ‘’menaces de mort et injures publiques’’ qui oppose le jeune activiste des réseaux sociaux, Ousmane Gnelloy Diallo à Kadiatou Biro Diallo. 

Dans sa réquisition, le procureur a requis à la Cour de retenir les deux infractions à l’encontre du jeune Gnelloy. Il a aussi requis la confirmation en partie de la décision attaquée, c’est-à-dire les 5 ans d’emprisonnement qui lui a été infligées par le tribunal de première instance de Dixinn.

Par ailleurs, il a demandé une situation atténuante à l’encontre du prévenu en ces termes : « monsieur Gnelloy n’a pas sa place en prison, il est jeune et c’est un père de famille. Sa famille a besoin de lui. Mais nous avons besoin d’éduquer dans l’espoir qu’il va amender pour intégrer la société. »

Elisa Camara, depuis la Cour d’Appel de Conakry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.