Cour d’appel : le procureur d’accord pour une liberté provisoire des leaders du FNDC

Print Friendly, PDF & Email

Poursuivis pour “manœuvre et acte de nature à compromettre la sécurité publique et occasionner des troubles graves à l’ordre public”, Abdourahmane Sano du FNDC et Cie pourraient rentrer libre ce jeudi. Lors de l’ouverture de l’audience du procès en appel, les avocats de la défense, par la voix de Me Mohamed Traoré, ont demandé un renvoi du procès et une liberté provisoire pour leurs clients.

Pour sa part, le procureur qui a lui aussi interjeté appel dit qu’il n’y a aucun inconvénient à ce qu’une liberté provisoire soit accordée à Abdourahmane Sano et ses coprévenus. Pour le moment, le procès se poursuit et la décision de la cour dirigée par Manadouba Sow est attendue.

Au moment où nous mettions en ligne cette dépêche,  c’est le dossier de l’artiste et politique Elie Kamano qui passe.

Thierno Sadou Diallo et Elisa Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.