Cour suprême : verdict dans l’arrêt de la mise en liberté provisoire de Toumba, le 13 avril

Print Friendly, PDF & Email

Le procès en cassation dans l’affaire de la mise en liberté provisoire  d’Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, ex-aide de camp du Président Dadis Camara, s’est ouvert ce mardi 2 mars 2021 à la Cour suprême de Conakry. 

Dans les débats, le pool d’avocats en charge de la défense de Toumba qui est poursuivi pour les massacres du 28 septembre 2009 et la tentative d’assassinat contre la personne de l’ex-chef de la junte, a expliqué les dysfonctionnements qui caractérisent le dossier de son client depuis son arrestation en 2017. Il a aussi et surtout plaidé pour la relaxe pure et simple de son client Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba.

Un argument de la défense avec à sa tête Me Paul Yomba Kourouma qui a été refoulée par le représentant du ministère public, Louis Fernandez qui a soutenu que le greffier en chef de la Cour d’appel n’a pas signé l’arrêt. Il a ainsi demandé au premier président de la Cour suprême Mamadou Sylla de déclarer l’arrêt irrecevable.

Après avoir écouté les deux parties, le premier président de la Cour suprême Mamadou Sylla a renvoyé l’affaire au 13 avril  prochain pour statuer sur l’arrêt. 

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.