Couverture sociale : les travailleurs de l’Assemblée nationale affiliés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale

Print Friendly, PDF & Email

Ça y est. Les travailleurs de l’Assemblée nationale sont désormais affiliés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). La cérémonie de signature du protocole d’accord de cette affiliation s’est tenue ce mercredi 27 novembre, dans la salle du 28 septembre du palais du peuple sous l’égide du président de l’institution parlementaire, Claude Kory Kondiano et le Directeur général de la CNSS, Malick Sankhon.

Dans son allocution de circonstance, le patron de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale a, après avoir adressé ses vifs remerciements au bureau de l’Assemblée nationale précisé : « Je tiens à remercier très chaleureusement le président de l’Assemblée nationale qui a marqué de par sa volonté, l’obtention de ce protocole d’accord. Ce fut laborieux, les discussions ont été longues. Mais finalement, l’aboutissement a été heureux. La Caisse Nationale de Sécurité Sociale n’est pas là pour brimer les entreprises, nous sommes là pour les accompagner. Et aujourd’hui, les droits nouveaux qui sont ouverts à ceux qui partent à la retraite, c’est la réparation d’une injustice sociale. Car, depuis trois législatures, le personnel de l’administration parlementaire travail au service de la nation. Mais malheureusement, à la fin de leurs activités, ils partaient sans aucun droit », dira entre autres Malick Sankhon, avant d’affirmer que non seulement la CNSS intervient dans la vie du travailleur pendant qu’il est en activité, lorsqu’il est accidenté mais aussi lorsqu’il arrête les activités pour devenir pensionné.

Quant au président de l’Assemblée nationale, il s’est réjoui de cet aboutissement heureux pour les travailleurs de son institution. « C’est tout à fait normal que les travailleurs à partir de maintenant vont pouvoir bénéficier d’une couverture de risque de vieillesse et du risque maladie entre autres. Ce qui fait que le temps qui sera passé au niveau de l’Assemblée nationale au service de la nation aura une contre-partie sous forme d’allocation qui leur seront versé pour chacun des risques au moment venu… »

Répondant à la question relative au nombre de travailleur concernés, il a tenu à préciser : « Pour le moment, c’est 70 qui sont partis à la retraite. A cela vont s’ajouter à la fin de l’année, un certain nombre d’entre eux qui partiront à la retraite et qui vont pouvoir bénéficier de cette couverture », a martelé Claude Kory Kondiano.

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.