Covid-19 à Coyah : une plateforme locale s’implique dans la sensibilisation des chauffeurs de taxis

Print Friendly, PDF & Email

Dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 dans la ville de Coyah, la Plateforme d’assistance et service social (PASS en abrégé) s’implique davantage dans le combat pour l’éradication de la pandémie à travers la désinfection des taxis de transport en commun.

Avec le slogan “Taxi désinfecté”, chaque chauffeur bénéficiaire pourra désinfecter son taxi au moins trois fois par jour, afin de se protéger et protéger ses passagers. Diallo Mamadou Pathé chargé de la planification, précise : « Taxi désinfecté est un projet que nous avons initié au sein de notre plateforme pour contribuer à l’éradication de cette pandémie. Le choix spécifique de taxi désinfecté, c’est un choix stratégique qui consiste à sensibiliser le chauffeur de taxi à prendre soin d’abord de son véhicule même avant de commencer le trafic et faire une pause désinfectée et reprendre après le travail. Ce produit n’a aucun effet secondaire sur la peau, je demande à la population guinéenne de croire à l’existence de cette pandémie bien que sa perdure, mais elle existe et qu’il faille se donner les mains pour combattre ce fléau. »

Bangaly Conté secrétaire général adjoint du Syndicat des transporteurs routiers de Coyah, bénéficiaire de ce projet ‘’Taxi désinfecté’’ souligne : « C’est une belle initiative pour nos chauffeurs et la population de Coyah, dans la mesure où notre ville est une porte d’entrée et de sortie pour le reste de la Guinée. On est très content du geste, nous remercions les donateurs, les autorités à tous les niveaux pour leur motivation et combat contre le Covid-19. Nous avons demandé à tous les chefs de ligne de respecter les barrières sanitaires et de désinfecter leurs engins à chaque voyage. »

Quant au maire de la commune urbaine de Coyah, Abou Somayah Soumah : « C’est une bonne chose de penser aux chauffeurs de taxi qui sont beaucoup exposés à cette pandémie. ça nous va droit au cœur et ça nous rassure que dans les taxis maintenant, il y a la protection. Je profite pour inviter les Coyahkas à respecter les consignes sanitaires, se sacrifier et se concentrer pour que Covid-19 quitte notre pays », précise-t-il.

Il est à préciser que cette plateforme d’assistance et service social est une ONG des étudiants de la 9e promotion de la Faculté de Médecine de l’université Kofi Annan de Guinée sise à Nongo dans la commune de Ratoma.

Kalidou Diallo, correspondant à Coyah

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.