Covid-19 en milieu scolaire à Labé: Mamady Sidiki Camara de la Com du MENA appelle au respect des mesures barrières

Print Friendly, PDF & Email

La pandémie de covid-19 continue sa propagation dans la région de Labé, notamment dans les établissements d’enseignement scolaire et universitaire.  Selon nos informations,  trois écoles et une université sont en train de payer un lourd tribut à la maladie : 27 personnes (enseignants et élèves) auraient contracté le virus.  Le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, qui observe cette situation avec attention, demande  aux élèves, à travers son chargé de communication de respecter les mesures barrières.

Au lieu de 27 personnes infectées par la Covid-19 dans les lycées  Houro et Hougonbouro, au groupe scolaire Saint André et au complexe universitaire Amadou Dieng, le ministère en charge de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, par la voix de Mamady Sidiki Camara,  son chargé de communication, parle plutôt de 22 cas signalés. « Après le test effectué au niveau des contacts,  16 cas ont été constatés dans la seule école  Saint André parmi les élèves et 4 encadreurs ;  au lycée Houro (1 cas) et au lycée Hougonbouro (1 cas). Ce qui fait un total de 22. Aussitôt,  ces élèves et encadreurs ont été conduits au centre de traitement de la maladie comme cela se doit. Et notre département a immédiatement pris des dispositions », explique-t-il.

Le MENA suit attentivement cette situation préoccupante.  C’est pourquoi, il demande aux élèves et encadreurs ayant contracté ce virus maudit d’être sereins et de respecter les gestes barrières pour freiner l’élan de sa propagation dans la ville sainte de Karomoko Alpha. «  On leur dit que c’est une maladie comme les autres. Il y a beaucoup qui ont contracté cette maladie  mais qui ont réussi à s’en sortir et qui sont aujourd’hui en activité. Donc ce n’est pas une fin en soi. C’est dire aussi aux jeunes élèves qu’il ne faut pas négliger les mesures barrières. Que les élèves acceptent de porter les masques et à l’école et à la maison », conseille  ce responsable en charge de la communication du MENA. 

Les écoles et l’université touchées seront-elles fermées pour 14 jours ? Mamady Sidiki Camara estime que ce n’est peut-être pas le moment et qu’il appartiendra aux autorités sanitaires de décider. « Chacun a son travail,  chacun a son domaine. Une fois que nous, nous constatons les faits,  nous les soumettons à l’autorité sanitaire.  Et je pense que si l’ampleur valait la peine de fermer ces écoles, ce n’était pas au MENA de les fermer, mais plutôt  à l’autorité sanitaire de décider et de recommander cela au MENA. Et le MENA  aurait saisi le gouvernement pour la fermeture.  Mais je ne crois pas que l’on soit à ce niveau »,  a-t-il indiqué. 

Il faut justement signaler que parmi les cas signalés positifs,  4  se sont d’ores et déjà avérés négatifs, selon les résultats du deuxième test.

Yamoussa Camara

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.