Covid-19. Hommage à l’action salvatrice des professionnels guinéens de la santé (Dr Solian Konaté)

Print Friendly, PDF & Email

*La personne qui assure l’honneur en risquant sa vie, porte le fanion de la plus noble des vertus sur terre, celle de préserver notre santé.*

En ces temps de difficulté et d’efforts énormes dans le combat contre ce monstre viral, j’ai été profondément choqué, par certains commentaires diffusés sur les réseaux sociaux à résonance aussi disgracieuse que dissonante en parlant des professionnels Guinéens de santé dans la gestion de la pandémie covid19.

Je n’ai trouvé aucun alibi significatif pour que soit  rabaissé au ras des pâquerettes, le travail colossal réalisé par nos professionnels de santé résolument engagés dans ce fastidieux combat épidémiologique anti covid19.

Ces professionnels de santé, régis par le code d’éthique et de déontologie et donc résolument engagés dans l’âme au front ouvert par l’art de soigner comme le recommandait le célèbre Hippocrate,  méritent une reconnaissance à la hauteur de l’évènement ! Le front anti phénomène covid19.

Aucun pays au monde et singulièrement le monde des grandes puissances ne peut s’enorgueillir d’aucune manière, en termes de préparation en dépit de la puissance de leurs moyens matériels et financiers face à cette virose qui a bouleversé instantanément l’humanité !

Aucun pays en l’occurrence occidental n’a été à l’abri d’erreurs voire même de fautes  de gestion :

-En France, cet exemple parmi d’autres : au début de la pandémie, les masques n’étaient pas une obligation pour la police ! Il a fallu des victimes  pour que l’autorité rectifie le tir.

-En Angleterre, l’autorité avait préconisé une solution qui consistait à laisser évoluer le virus pour espérer avoir une immunité naturelle massive de la population !

Une grosse erreur de casting, la correction a été apportée mais le temps perdu a eu des conséquences.

Pour ne citer que ces quelques cas de ratés dans la gestion du covid19 dans l’arène occidentale.

-En Guinée, loin de moi l’idée de dire que tout a été parfait !

Cependant ne pas reconnaître l’implication absolument exhaustive et sans réserve du pouvoir en l’occurrence SEM le Président de la République dans ce combat complexe, relève de l’empirique syndrome de la politique politicienne.

L’ampleur de cette pandémie a fini par démontrer la fragilité invraisemblable  de l’arène des pays nommés grandes  puissances face aux dangers de l’écosystème du monde viral des infiniment  petits mais d’une infinie dangerosité.

Rappelons pour mémoire que le nom de virus a été emprunté au 16ème siècle par le célèbre Ambroise Paré.

En Guinée, les amalgames sont malheureusement monnaie courante et sans support rationnel, dans une fébrilité dommageable, politicienne le plus souvent.

A telle enseigne, que souvent on a l’impression d’être perpétuellement dans l’arène du paranormal en Guinée !   On raconte sur les réseaux sociaux, des histoires simulacres, inventées,  les plus sidérantes et qui sont souvent prises pour réalité en raison du bas niveau de synthèse d’une grande partie de la population guinéenne.

C’est regrettable cette façon de penser ! Il faut d’énormes investissements socio culturels et éducatifs à accomplir pour rationaliser l’expression de notre conscience pour enfin avoir l’audace de distinguer le vrai de l’ivraie.

La liberté de critiquer, remarquer ou suggérer est une des grandes  vertus de la démocratie à condition qu’elle ne soit pas l’antonyme du rationnel et de la raison.

Loin des applaudissements tous les soirs au profit des professionnels de santé de France en l’occurrence, les  professionnels de santé en Guinée ont fait preuve de rigueur et de persévérance dans ce difficile combat au risque naturellement de leurs vies comme tout professionnel de santé.

Le choix de ce métier, il faut le rappeler est d’abord et avant tout une conviction personnelle, le tout encadré par le serment d’Hippocrate.

Ces différents réseaux sociaux sont pour la plupart devenus l’empire du vulgaire  des prédictions outrancièrement dissonantes et  conflictogènes.

Les réanimateurs ont été exceptionnels dans la prise en charge des malades graves. Un travail fastidieux fait dans les règles de l’art ! Je dis bravo!

Rappelons  qu’actuellement la mortalité en Guinée est l’une des plus faibles en Afrique.

L’implication efficiente et comme toujours  de SEM le Président de la République a permis de façon résolutive une bonne gestion des visions discordantes interprofessionnelles, tout en plébiscitant gracieusement le difficile et persévérant travail des soignants à l’image des soignants du monde.

Loin de tout stéréotype politicien, nul besoin de rappeler l’engagement énergique matériel et immatériel du pouvoir guinéen et singulièrement de son excellence SEM le Président dans la résolution de cette pandémie comme à l’époque d’Ebola.

Cet acte d’engagement du Président est certes un devoir, mais il  est aussi un acte galvanisant et d’une grande profondeur de reconnaissance au profit des soignants.

D’ailleurs la douloureuse histoire d’Ebola a servi de sonnette d’alarme à la Guinée dans le diagnostic de ses imperfections et diligenter son engagement dans un processus de modernisation de la pyramide sanitaire.

En parlant de pyramide sanitaire, je rends hommage au Professeur Pathé Diallo, ce brillant pédiatre et ancien Ministre de la Santé pour les jalons posés, comme le PEV-SSP (Programme Elargi de Vaccination et Soins de Santé Primaire) mis en place dans les années 1987-1988.

C’est au Professeur Pathé Diallo que revient le concept géométrique de représentation en forme de  pyramide  nos structures de santé :

– le sommet représenté par les hôpitaux qui doivent allez le plus loin en technologie moderne et performance.

-la base de la pyramide représentée par les structures sanitaires des communes villageoises. Cette base doit être le plus large possible pour couvrir tout le territoire guinéen en soins de santé adéquats.

Cette parenthèse n’occulte pas les grands efforts  du Ministre de la santé mon frère et confrère le Dr Remy Lamah et beaucoup d’autres Ministres qui ont géré ce département.

Il faut rappeler que beaucoup  de dispensaires en ruine ont été réhabilités à travers la Guinée.

Un hommage a également été rendu aux professionnels de santé par la première dame de la République Hadja Djènè Condé ! C’est gratifiant.

Cette reconnaissance du travail des soignants est une véritable force motrice indispensable à la marche vers la victoire anti virale, l’antichambre de notre fierté.

N’oublions pas que le monde occidental et l’OMS avaient décrétés sur la base probablement du niveau de pauvreté du continent Africain que le covid19 sera une véritable hécatombe en Afrique!

Dieu merci cette prédiction de la voyance occidentale n’est pour le moment pas arrivée.

Le pari sur la victoire anti covid19 en Guinée est en passe d’être gagné.

Mais attention, pas de victoire prématurée.

Cette victoire ne se fera pas sans la continuité dans le respect des mesures et recommandations des experts.

Nous devrions avoir l’honnêteté de reconnaitre que l’application des mesures préventives par la population a connu des défaillances, ce qui a malheureusement favorisé la prolifération des cas positifs surtout à Conakry.

Il faut gratifier à juste titre le Président pour son implication sans relâche dans la gestion de la pandémie !

Plébisciter l’ensemble des structures mises en place comme ANSS,  le comité des experts récemment créé  pour une meilleure gestion de la pandémie.

Encourager le Ministre de la santé et son département  pour tous les efforts fournis.

Un plébiscite également pour la charité manifestée par toutes les bonnes volontés, Guinéennes et extra guinéennes, nos partenaires internationaux dans la gestion de ce monstre viral qui a créé à travers le monde un choc d’une violence qui  va marquer la mémoire de l’humanité.

Ce soutien est d’autant plus nécessaire que l’économie guinéenne, à l’instar de celle tous les pays, sera lourdement touchée par les conséquences économiques de cette pandémie.

La nécessité de libération des frontières Guinéennes ne doit souffrir d’aucune influence comme le précisait SEM le Président de la République.

Cette décision relève du consensus approuvé par l’ensemble des experts désignés en la matière.

Notre mémoire doit rester  vivante pour toutes les victimes et singulièrement celles qui ne sont plus de ce bas monde.

Vive la victoire définitive anti covid19

Vive la paix

Docteur Solian Konaté

Praticien Hospitalier

Chirurgien Orthopédiste et Traumatologue

France

 

 

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.