Covid-19 : ‘’la Guinée fait désormais face aux variants Alpha et Bêta” (Dr Sakoba Keïta)

Print Friendly, PDF & Email

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), sous la coordination de Dr Sakoba Keïta, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, a animé une conférence de presse ce mardi 6 juillet, dans les locaux de cette structure sis à Kaloum. L’objectif de cet échange avec la presse est de présenter la situation de l’épidémie de COVID-19, notamment avec les nouveaux variants, la situation de la fièvre Lassa et la situation sur l’épidémie à virus Ebola. 

Pour commencer, le Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), Dr Sakoba Keïta, dira que la COVID-19 est toujours vivante dans nos sociétés et de ce fait qu’on ne peut pas contrôler la COVID-19 en Guinée sans qu’on ne la contrôle dans les pays limitrophes et même dans le monde compte tenu de la mobilité des hommes. « Donc ceci dit, si vous voyez l’urgence sanitaire a été prise par nos gouvernants, c’est le fait que jusqu’à présent nous n’avons pas atteint le seuil nécessaire pour libérer ou alléger ses mesures…Quand la protection civile a essayé de faire des rafles avant-hier, la nuit, ils ont pris 50 personnes, qui se sont promenées en dehors des heures du couvre-feu. Et parmi  les 50 testés hier, il y avait 20 qui sont positifs… Aujourd’hui, nous [le monde] faisons face à un virus qui se multiplie pratiquement chaque jour et qui change même de modèle. Il y a plus de 4000 variants qui ont été répertoriés par l’OMS, si imaginez ? Si tout ça là était virulent, je crois que aucun d’entre nous n’allait résister à ces variants.», croit savoir cet épidémiologiste. 

Pour le cas des variants en  République de Guinée, pour le moment on a eu que deux (2) variants « c’est le variant Alpha et Bêta, on a échappé de belle au variant Gamma qui est en train de faire des ravages en Europe et même dans certains pays asiatiques et même en Afrique. On a un bateau qui est arrivé à Boffa le mois passé, avec des Asiatiques, je ne vais pas citer le nom des villes, au bord de ce bateau, il y avait 21 membres de l’équipage, il y avait un décès et les 11 autres étaient positifs. Et quand on fait le séquençage, c’était le variant Delta. Heureusement pour nous, cela s’est passé le jour de la fête de Ramadan. Donc ces gens-là étaient au large de Boffa, le bateau n’avait pas accosté et les autorités guinéennes les ont isolés là-bas. C’est après leur période de confinement qu’ils se sont retournés.», s’est-il réjoui.

Plus loin, Dr Sakoba Keïta déplore le délaissement de certaines mesures barrières notamment le port des bavettes qui a nettement baissé. « Le taux de port des bavettes était à Conakry à 85% au début de cette maladie et aujourd’hui c’est autour de 15 à 20%. Donc nous voulons que vous et nous qui ont été ensemble au début de cette maladie, qu’on se donne la main afin que la Guinée ne connaisse pas une 3ème vague peut-être même une 4ème vague. Si nous baissons la main, la 3ème  vague  va venir.» 

Pour ce qui est de la vaccination, Amadou Oury Baldé de l’OMS a fait savoir qu’à la date d’hier, la sous-région ouest-africaine enregistre un total de 14 millions 895 mille 720 doses qui ont été administrées dans ses 17 pays et la Guinée occupe un rang très important, avant d’inviter les uns et aux autres à respecter les mesures édictées par les structures sanitaires afin de se protéger de la COVID-19. 

Mamadou Yaya Barry

622266708 

3 Commentaires
  1. Sylla 2 mois il y a
    Repondre

    Je ne crois aucun de ces mensonges.
    Alpha,bêta,gamma,epsilon,rô,sigma,mensonges seulement. Je ne crois absolument pas ça.

  2. Sylla 2 mois il y a
    Repondre

    Si vous vous faites innoculer avec leur poison là appelez vaccin vous êtes morts.

  3. Sylla 2 mois il y a
    Repondre

    Il raconte de gros mensonges.
    Si vous l’écoutez vous êtes finis.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.