Covid-19/Labé : le gouverneur menace de sévir contre le non-respect des gestes barrières  

Print Friendly, PDF & Email

Dans la région administrative de Labé, le constat révèle que depuis quelques semaines, la quasi-totalité des citoyens ont cessé de respecter les mesures sanitaires édictées par le Président Alpha Condé dans la lutte contre la pandémie de covid-19. Hormis le port des masques qui n’est presque plus respecté, des maquis, certaines boîtes de nuit, chicha lunche bar fonctionnent comme à l’accoutumée.

Dans les mosquées, si à l’intérieur la distanciation sociale est respectée, dans l’enceinte tel n’est pas le cas. Des situations qui ne laissent pas indifférent le gouverneur de la région administrative de Labé qui promet de sévir les jours avenir pour faire respecter la décision du chef de l’Etat dans sa juridiction.

« Je vais faire circuler cette information, au niveau de services de sécurité qui sont sur le terrain pour faire appliquer ces mesures barrières. A partir de cet instant, je me mettrai en rapport étroit avec M. le maire pour lui faire avancer cette information. Le non-respect de ces mesures barrières est de nature à nous perturber dans notre prévention dans la lutte contre cette maladie. En ce qui concerne les mosquées, je parlerai intimement à l’inspecteur régional des affaires religieuses, puisqu’il faut éviter que cette maladie entre dans cette région. Nous n’avons pas des moyens de lutte appropriés, mais nous avons la capacité de nous prémunir dans la prévention contre cette maladie », affirme El. Madifing Diané.

Figurant sur la liste des contacts des contacts étroits du dernier cas confirmé de Covid-19 à Labé, le gouverneur laisse entendre que ce n’est pas la maladie qui tue.

« C’est des choses qui n’alerte pas, je remercie Dieu. On ne meurt pas seulement de Covid-19, on meurt de tout. Chacun a son jour, que Dieu nous donne une bonne fin. On peut paraître en bonne santé le matin, le soir on dit qu’il est mort. Ce n’est pas la maladie qui tue, c’est la fin de la vie de l’homme qui l’amène dans la tombe. Je prie Dieu qu’il protège toutes les populations guinéennes, puisque cette maladie est une maladie dangereuse », conclut le gouverneur Diané.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.