Covid-19 : les acteurs des filières café, cacao et cola fortement affectés à N’zérékoré

Print Friendly, PDF & Email

La propagation du coronavirus dans le pays n’est pas sans conséquence sur les activités économiques. Dans la capitale de la cité forestière, plusieurs activités payent le coût notamment celles liées aux produits comme café, cacao, ou encore le cola.

Rencontrés par notre rédaction, ces citoyens qui se trouvent aussi affectés par cette pandémie qui ravage tout à travers le monde nous racontent leur situation.

« Les activités se déroulaient très bien. Mais avec l’apparition de cette maladie, nous avons aujourd’hui du mal à écouler nos produits.  Ces cacao et café là sont envoyés directement en Europe. Mais comme vous le savez tous les pays du monde sont confinés à cause du Covid-19. C’est à Conakry que les produits sont envoyés, de là-bas ils sont exportés en Europe.  C’est difficile dans ces derniers temps, mais quoi faire, que se remettre à la volonté divine » nous confie Komy Doukouré.

Même son de cloche chez Amadou Cissé, président de la filière Cola de N’Zérékoré.

« Nous souffrons à l’heure-là. Pas de client ni rien. La quantité de cola que nous avons au magasin en bonne partie, c’est au Mali, et surtout le Nigeria que nous les exportons. Mais aujourd’hui, tous ces pays font face au Coronavirus. Alors on est obligé de les garder au magasin. C’est très compliqué ces jours-ci. Nos activités sont complètement paralysées. C’est toute la chaîne qui subit les conséquences à commencer par les paysans. Tout est stocké au magasin. Mais nous pouvons que prier pour que dieu nous enlève cette maladie » a ainsi réagi Monsieur Cissé.

Il faut noter que le panier de kola de 50 kilos qui était vendu à 500 mille francs guinéens se négocie aujourd’hui à 250milles franc et le kilo de cacao qui était fixé à 18000 francs guinéens se vend aujourd’hui entre 16000 et 16500 francs guinéens.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’Zérékoré.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.