Covid-19 : l’ONU-Habitat soutient la sensibilisation de 5000 ménages pauvres à Conakry

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre de sa contribution aux efforts de riposte à la pandémie du covid-19, l’ONU Habitat et Sanita Villes durables, à travers 16 volontaires, va sensibiliser 5000 ménages défavorisés dans la capitale guinéenne et distribuer 75 mille masques, une cinquantaine de kits de lavage des mains et du savon.

L’atelier de formation comprenant des volontaires de Nations-Unies et des agents de sensibilisation issus du ministère guinéen de la Ville et des communes de Conakry se tient du 7 au 8 Juillet 2020.

« La riposte solidaire multi-acteurs contre le COVID-19 à Conakry initiée par l’ONU-Habitat est une étape supplémentaire de l’excellente coopération entre cette institution et le gouvernement de la République de Guinée, à travers le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire. C’est une contribution qui vient à point nommé en cette période de grande pandémie. Nous apporterons notre soutien au déroulement de l’enquête pour déterminer l’impact socio-économique de cette crise sanitaire dans nos quartiers précaires » se réjouit Ibrahima Camara, directeur de la DATU.

Après la déclaration des premiers cas de covid-19 sur son territoire, le gouvernement guinéen s’est doté d’un Plan national de riposte à cette pandémie qui bouleverse le monde.

La Guinée est aujourd’hui soutenue par plusieurs partenaires et bi et multilatéraux dans ses efforts de riposte à cette pandémie.

Cette opération de sensibilisation et distribution de kits d’hygiène est financée à hauteur 100 mille usd grâce à une dotation spéciale de la Directrice exécutive de l’ONU-Habitat pour soutenir la lutte contre le Covid-19. Egalement, l’Union européenne apporte une contribution de 40 000 euros à travers le Programme de Développement et d’Assainissement Urbain en Guinée (SANITA) – Villes Durables qu’elle finance.

La Coordinatrice nationale de SANITA Villes Durables d’ONU-Habitat en Guinée, Mme Nene Mariama BALDE a exprimé à l’ouverture de cet atelier toute sa joie de « pouvoir lancer cette formation qui nous permettra de démarrer la phase terrain de cette intervention afin d’appuyer le plan de riposte gouvernemental. »

Pour elle, le but de cette initiative vise à « mobiliser les acteurs privés, publics et communautaires pour soutenir les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pandémie du COVID-19 en faveur des personnes vulnérables et des établissements humains ». Elle en a également profité pour remercier tous les acteurs qui se sont joints à son organisation pour cette intervention afin de lui assurer un meilleur impact.

Le directeur général du Bureau des stratégies et développement du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, Kerfalla Touré, présidant la séance, s’est particulièrement adressé aux participants, future équipe de sensibilisation.

« La présente formation a pour but de vous permettre d’accomplir de manière efficace et professionnelle, la mission pour laquelle vous avez été choisis. C’est pourquoi, je vous exhorte à suivre attentivement les thèmes qui vous seront présentés et vous impliquer dans les débats pour tirer le meilleur parti de cette formation qui est un renforcement des capacités supplémentaires, qui va vous permettre de mener à bien votre mission » conseille-t-il.

Le programme baptisé « Riposte solidaire multi-acteurs à la pandémie du COVID-19 à Conakry » se concentre dans un premier temps, sur une quinzaine de quartiers défavorisés et sites populaires des cinq communes de la ville de Conakry pendant une période de deux mois.

Guineetime

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.