Covid-19 : pas de panique, les prix n’ont pas grimpé au marché Madina (constat)

Print Friendly, PDF & Email

En raison de la pandémie du Coronavirus, des rumeurs circulent indiquant qu’il y a eu une hausse considérable des prix des denrées de première nécessité. Mais force est de reconnaître que jusque-là, selon notre constat, les prix de certains produits n’ont pas grimpé même s’il y a eu une légère variation. Ce lundi, nous avons fait un tour à Madina, le plus grand marché du pays.

Amadou Baïlo Sow, commerçant que nous avons rencontré, a fait la situation en ces termes « Nous vendons des produits alimentaires tels que le riz, l’huile, le sucre et d’autres produits. Pratiquement, il n’y a pas eu grand changement. Pour un début, la tendance des prix était à la hausse mais avec l’implication du ministre en collaboration avec certains importateurs du riz, aujourd’hui, le prix est relativement stable. Le prix de l’huile est à 225.000 fg et avant c’était la même chose. Donc, il n’y a pas eu de changement. Le sac de riz a connu une légère hausse, c’était à 270.000fg et il est vendu aujourd’hui entre 271 et 272 000. Donc, une légère variation due à une certaine contingence. »

Ajoutant ensuite qu’il n’y a aucune crainte liée à l’augmentation des prix des produits dans les prochains jours. Car, pour lui, la Guinée a un stock important de denrées de grande consommation.

« Avec cette maladie, je ne pense pas qu’il y aura augmentation surtout en ce qui concerne les produits comme le riz et l’huile. Parce que les importateurs ont rassuré qu’il y a un stock de sécurité assez important mais aussi d’autres bateaux qui viennent. Donc, pratiquement, il n’y aura pas de pénurie.  Ce sont des informations que nous recevons de nos fournisseurs. Le lait aussi varie entre 163 à 165.000 »  

Mamadou Bobo Baldé, l’autre commerçant rencontré, a indiqué qu’« A date, il n’y a pas de changement d’abord par rapport à la mayonnaise, le sucre et autres. Le prix de la mayonnaise varie entre 395 à 400.000fg. Le sucre est vendu à 330.000 fg et, cela n’a pas augmenté. Je ne pense pas que le prix peut augmenter avec la crise liée à cette maladie. Il n’y a aucun problème avec le ministère du commerce. »

Il faut par ailleurs rappeler que les magasins visités, les kits de lavage de mains et certaines dispositions sanitaires sont respectées. Notamment, le port des masques, le respect des distances entre les clients…

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!