Covid-19/Port de masque à Siguiri : la police communale lance la croisade contre les récalcitrants

Print Friendly, PDF & Email

La journée du mardi 22 avril 2020, la police communale de Siguiri s’est mobilisée à barrer les différents ronds-points de la préfecture. L’objectif est de mettre main sur d’éventuels citoyens réticents à l’application stricte de la mesure relative au port obligatoire des bavettes ou masques. Ce, sans distinction aucune.

Cette décision du Président de la République souffre encore quant à son application par bon nombre de citoyens de Siguiri. Toute chose qui a poussé le maire de la commune urbaine El hadj Koumba Sékou Magassouba à réquisitionner la brigade communale d’appliquer la loi dans toute sa rigueur.

« Les citoyens de Siguiri ne veulent pas appliquer la loi et beaucoup n’ont pas porté et la caution c’est 30.000fg. Après on te fait acheter sur le champ, nous avons commencé sous l’autorité du maire, rien ne nous échapperait » a laissé entendre le chef de la brigade communale Famorobala dit Vieux.

A noter que les agents de la brigade communale caressent toutes les difficultés du monde à faire payer la contravention de 30.000 gnf aux contrevenants : « Ils m’ont arrêté plusieurs fois, tous les jours je paie de l’argent. Ces gens sont les voleurs » se lâche Roger Lamah, contrevenant.

Cette allure de la police communale dans la préfecture permettrait à respecter la loi quand on sait que nul n’est au-dessus de la loi. Un dicton latin nous dit : ‘’Dura lex sed lex’’, entendez ‘’La loi est dure mais c’est la loi’’. Affaire à suivre !!!

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri 

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!