Covid-19/Port du masque obligatoire à Coyah : L’ultimatum est lancé, à partir du jeudi 4 juin 2020 

Print Friendly, PDF & Email

Dans la lutte contre le Covid-19, les autorités Préfectorales et Communales étaient en conclave ce lundi 1er juin 2020 avec les présidents des 19 Quartiers, les imams, le comité de sages et paix. Objectif, les charger des messages de sensibilisation sur l’utilisation des masques et le respect des consignes sanitaires. A leur tour, ils informeront et sensibiliseront les populations à la base pour que le port du masque soit une priorité des Coyahkas.

Pour El Hadj Daffé, représentant de l’imam préfectoral, c’est normal que les autorités s’inquiètent de la situation de Coyah. De son côté, il invite ses amis sages, imams et Présidents de conseil de quartiers de sensibiliser les citoyens de leurs localités pour que le port du masque devienne leur quotidien. Pour le député, honorable Abdoulaye Bernard Kéita, la préfecture de Coyah est devenue une ville à part entière en République de Guinée où rien n’est respecté, aucune consigne n’est suivie par les citoyens. Il a, par la même occasion, demandé aux pères de famille à sensibiliser la jeunesse sur le respect de la hiérarchie, la notabilité et des barrières sanitaires. Selon lui, si les dispositions ne sont pas prises, la ville de Coyah sera confinée la semaine prochaine. À propos de cette rencontre, le préfet Aziz Diop, précise : « C’est pour sensibiliser la population de Soumbouya pour le port du masque. Se protéger et également protéger les autres. La pandémie est entrain de sévir à Coyah, on ne peut pas s’asseoir sans sensibiliser. C’est pourquoi, j’ai convoqué cette réunion ce matin avec les présidents de quartiers, imams et comité de sage et paix. Unanimement, il a été décidé de prendre les taureaux par les cornes, à partir du jeudi 4 juin matin, quiconque ne porte pas de masque sera arrêté et soumis au payement de 30.000 fg. Donc c’est une question de survie et il ne faut pas se laisser faire. Il faut que cette pandémie soit circonscrite à Coyah. »

À propos des événements du 12 mai 2020 où 7 jeunes ont perdu la vie, le préfet souligne, « Les enquêtes se poursuivent et j’attends les résultats de ces enquêtes. Maintenant, le gouvernement a donné des instructions pour que tous les éléments de preuve soient établis et conséquemment. Ils prendront leur responsabilité et la justice aussi doit faire son travail. »

Après cette réunion, le préfet est parti à la rencontre des forces de défense et de sécurité afin que les consignes sanitaires soient respectées par les citoyens de Coyah et que le port du masque soit une priorité des Soumbouyakas. Sur ce, Aziz Diop a demandé à ses forces de défense et de sécurité d’être au service de la République et de la population de Coyah.

Kalidou Diallo, correspondant à Coyah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.