Coyah : c’est parti pour la première session du comité préfectoral technique de la santé

Print Friendly, PDF & Email

Durant ses trois  jours de travaux  d’intenses, le district  sanitaire de Coyah passera au peigne fin  tous les problèmes liés à la santé de la population de la préfecture. Ces problèmes seront analysés, classifiés par priorité et des solutions idoines  seront proposées  pour maintenir au vert tous les indicateurs de performance en matière sanitaire.

Le Directeur préfectoral de la Santé, Dr Ousmane Yattara, dans son intervention, a souligné ceci : « après chaque six mois, on s’arrête pour évaluer ce que nous avons fait. Tous les indicateurs sont passés au peigne fin jusqu’à l’évaluation financière. L’objectif de cette session, c’est d’essayer d’analyser les progrès réalisés pendant les six mois, essayer d’identifier les problèmes les plus pertinents, proposer des stratégies de résolution de nos problèmes, avec un plan de résolution. Mais aussi, une opportunité d’examiner les différents programmes et les projets qui nous appuient. 

Au cours de cette session également, chaque structure de santé va procéder à sa présentation. Et après  des discussions, chacune  va apporter les solutions correctives afin de produire  un document  stratégique à l’issue des débats dans cette session.

Par la même occasion, le DPS sollicitera auprès des autorités préfectorales, la sécurisation des équipes et des sites de vaccination contre le Covid-19 où des agents de la santé sont menacés par endroits.

Le représentant du préfet à cette première session de la Santé, Lancinet Kaba, secrétaire général chargé de l’administration, a déclaré ceci : « au nom de Monsieur  le préfet, nous nous réjouissons à plus d’un titre de la tenue des travaux de cette session. Nous n’allons jamais reculer derrière. Je suis sûr que nous avons des cadres, des structures sanitaires valables. Nous avons un DPS  dynamique, un directeur de l’hôpital dévoué et surtout l’ensemble des agents qui interagissent ensemble pour lutter contre cette pandémie de Covid-19.  Nous sommes prédisposés à lutter contre le Covid-19, conformément aux instructions du président de la République et appuyons le secteur de la santé pour ne pas que cette pandémie affecte nos citoyens. »

À rappeler que les travaux de cette première session, qui  prendra fin le vendredi 27 août,  s’effectueront par centre de santé avant l’hôpital préfectoral et le niveau central.

C’est donc parti pour 72 heures de travaux intenses au niveau du district sanitaire de Coyah.

Kalidou Diallo

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.