Coyah : Elhadj Bemba Fofana, 4è imam de la Mosquée Fily regagne sa dernière demeure

Print Friendly, PDF & Email

Les populations de Coyah ont rendu un vibrant hommage ce mercredi, 24 février au quatrième imam de la Mosquée de Fily, décédé la nuit du mardi, 23 février, à son domicile des suites de maladie.

Originaire de Sarébowal, dans la sous-préfecture de Saramoussayah (Mamou), la mort d’Elhadj Bemba Fofana est ressentie comme une perte pour le rayonnement de l’islam dans cette localité. Les Soumbouyakas ont perdu un croyant, un homme de paix et de quiétude sociale.

Avec cette disparition, les témoignages ont été émouvants et touchants. C’est dans ce sens que son fils aîné Mamady Fofana a souligné :

« Sincèrement, je compatis avec la population de Coyah, c’est là où il a passé toute sa vie. Mon papa était quelqu’un de spécial pour moi, mais pas pour moi seul, mais tout Coyah. Mon papa ne connaissait  pas l’ethnocentrisme, il était avec tout le monde. Que tu sois peulh, malinké, soussou et forestier. Vraiment, je suis très touché, mais c’est Dieu qui est fort et puissant. Je ne fais que remercier la population de Coyah, remercier les fidèles musulmans de Soumbouyah et remercier tous ceux qui ont compati à cette douleur. »

L’imam préfectoral de Coyah, Abdoul Karim Bangoura de son côté a précisé : « Soumbouyah a perdu un grand érudit de l’islam, que le bon Dieu nous donne son remplaçant. Elhadj Bemba Fofana n’est ni soussou, ni malinké, ni peulh et ni forestier. Mais un musulman qui a combattu la division et l’ethnocentrisme. Que le bon Dieu accorde à notre sage le paradis et que son âme repose en paix. »

Du côté des autorités, c’est la consternation et une perte pour le Soumbouyah qu’il a tant aimé et servi. Le Maire de la commune urbaine de Coyah, Abou Somayah Soumah explique :

« Elhadj Bemba Fofana a été un sage, un homme qui a donné toute sa vie pour  les enfants, toute sa vie pour la population de Coyah, toute sa vie pour sa communauté et pour son appartenance. Elhadj Bemba Fofana s’est investi dans tous les domaines afférant à la vie de l’homme, à la perfection de l’être humain. C’est un sage qui a toujours œuvré dans raffermissement de la paix et de la concorde et de l’unité entre les fils de Coyah et entre toutes les communautés. Il nous laisse de très bons souvenirs, il nous a toujours encouragé d’être sage et d’être plus que lui. Je demanderai à ses enfants de ne pas pleurer parce qu’il a beaucoup contribué pour l’essor de la paix et de la Concorde au niveau de Coyah et il a beaucoup œuvré dans l’islam. Franchement, c’est une grande perte pour sa famille et pour Coyah. »

Décédé à l’âge de 85 ans, Elhadj  Bemba  Fofana, sotikémo de la communauté Mandingue de Soumbouyah laisse derrière lui  six (6) enfants et 2 veuves ainsi que la population de Soumbouyah dans la tristesse et repose désormais au cimetière préfectoral de Coyah.

Kalidou

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.