Coyah : la communauté de Kendoumayah réclame 26 ha à la Mission catholique

Print Friendly, PDF & Email

Les populations de Kendoumayah étaient ce lundi matin 21 septembre 2020 dans les locaux de la Préfecture de Coyah. Objectif, écouter les autorités préfectorales et le comité des sages et paix afin de trouver une issue au problème qui oppose la communauté de Kendoumayah à la communauté Saint Jean (mission catholique ndlr) de cette localité. Aussi et surtout, obtenir la libération des personnes arrêtées, notamment le meneur du mouvement de contestation déclenché le samedi 19 septembre 2020 par les populations de Kendoumayah autour des domaines de 26 hectares.

 

Sur ce, toutes les couches sociales se sont exprimées sur la situation conflictuelle qui y prévaut depuis le week-end dernier autour des domaines octroyés par l’Etat semble-t-il à la mission catholique.

Les autorités préfectorales, sages et leaders religieux ont tour à tour pris la parole pour prôner des messages de paix, de retenue, de quiétude sociale et de bonne cohabitation.

Pour sa part, l’imam de Kendoumayah, Imam Saïdy précise : « Le jour où les autorités sont parties à Kendoumayah, les femmes ont bloqué la route et il a fallu que j’intervienne pour libérer le passage, car les femmes ont confondu le Préfet Aziz Diop à l’ancien Préfet qui leur avait promis, que d’ici 1 mois leur problème serait résolu. Avec Aziz Diop, je reste serein et le dénouement final sera bientôt trouvé. » 

En prenant la parole devant l’assistance, Arafan, responsable du district de Kendoumayah, s’exprime en ces termes : « Je suis content du préfet Aziz Diop pour ses efforts dans ce dossier, car beaucoup de préfet nous ont promis et sans suite. On se confie au préfet Aziz Diop, aux autorités de la troisième et quatrième République. L’affaire de Kendoumayah est très ancienne. Depuis belle lurette nous manquons de tout, aucune infrastructure sociale de base ne se trouve à Kendoumayah. Aujourd’hui on se confie à vous M. le préfet. Le développement de toute localité, c’est le courant, donc aidez-nous à avoir le courant. Pour rappel, tous ses hectares ont été donnés à la communauté Saint Jean de Kendoumayah, c’était pour développer notre cité, l’aider à avoir toutes les infrastructures sociales de base, mais aujourd’hui on le regrette, car toutes leurs promesses sont fausses et nous réclamons nos terres aux blancs. »

Le Préfet Aziz Diop dans son intervention, appelle la population de Kendoumayah à la retenue et non à la violence et souligne : « Nous allons trouver un palliatif à ce conflit de façon définitive après avoir recueilli toutes les informations y afférentes. C’est un dossier qui date de longtemps et qui mérite d’être réglé pour une paix durable et une cohabitation paisible dans la communauté. Mais en attendant, arrêtez tous les travaux sur les lieux en question et ne vous attaquez pas à la mission catholique. Je vous prie de rester calme, cette affaire sera réglée et de façon claire. » 

Selon nos sources, cette affaire domaniale qui oppose la population de Kendoumayah à la mission catholique tourne autour de 26 hectares donnés par l’Etat à leurs ancêtres. Car selon eux, la communauté Saint Jean leur avait promis en échange, des infrastructures sociales de base qui entrent dans le développement d’une communauté.

Affaire à suivre

Mamadou Kalidou Diallo, correspondant à Coyah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.