Coyah : la fête de Tabaski célébrée sous le signe du respect des barrières sanitaires

Print Friendly, PDF & Email

La préfecture de Coyah à l’instar des autres villes de Guinée a célébré ce vendredi, 31 juillet 2020, la fête de l’Aïd-el-kébir ou Tabaski. Comme d’habitude, les populations de la ville se sont massivement donné rendez-vous dans les mosquées et lieux de prières choisis pour cette fête des moutons.

Cependant, au stade préfectoral, seuls quelques citoyens venus faire cette prière ont respecté les consignes et dispositions sanitaires édictées. L’imam Soriba Soumah de la mosquée Fily a, dans son sermon invité les fidèles musulmans au respect des consignes Sanitaires demandées par les autorités pour mieux éviter et de lutter contre cette pandémie (Covid-19).

Par la même occasion, il a sollicité auprès  des autorités de Coyah de  l’ouverture des mosquées afin, dira-t-il, de permettre aux musulmans de retrouver le chemin de la mosquée.

De son côté, le préfet Aziz Diop précise que le sermon de l’imam doit interpeller tous les citoyens de ce pays et particulièrement ceux de Soumbouyah (Coyah). Dans cet appel, il a loué la volonté divine et il a demandé à ce que les gestes barrières soient respectées.

Quand au maire, Abou Somayah Soumah il a remercié « le bon Dieu de nous avoir donné ce jour. Je souhaite d’abord bonne fête aux Coyahkas et à toute la Guinée. Avec la sagacité du gouvernement et de son Président de la République qui nous permis de se retrouver pour prier ensemble en groupe. On remercie vraiment Dieu et prie que cette pandémie quitte la Guinée et que les Guinéens se retrouvent dans les mosquées », dira-t-il.

Après cette prière en masse, les mosquées et lieux de prières seront de nouveau refermer dans la préfecture de Coyah jusqu’à une prochaine ouverture par les autorités compétentes.

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.