Coyah : le préfet Aziz Diop visite les établissements scolaires

Print Friendly, PDF & Email

Le préfet de Coyah, Aziz Diop en compagnie des cadres de la direction préfectorale de l’éducation de étaient en visite de travail dans les différents établissements scolaires de la préfecture ce matin.

Objectif, toucher du doigt les vraies réalités au plus profond des localités et s’impliquer d’avantage pour le changement de comportement des enseignants en situation de  classe. Mais aussi pousser les élèves et encadreurs à  respecter les principes du système éducatif suivant le document politique du programme national en vigueur.

Dans cette visite inopinée dans la sous-préfecture de Wonkifong, le préfet , Aziz Diop s’exprime en ces termes :

« Dans la vision du gouvernement de Pr Alpha Condé, il s’agit de donner un enseignement de qualité à nos élèves, nos futurs cadres, mais également leur assurer un environnement favorable pour leur apprentissage. J’ai constaté avec beaucoup de regret, les salles de classe très peuplés et pas de table-bancs dans certaines écoles, notamment à Wonkifong. Donc il fallait voir des réalités, des faits en allant très tôt à Wonkifong à 7 heures, pour savoir est-ce que les encadreurs eux-mêmes viennent à l’école. Finalement,  j’ai constaté que les enseignants  ne  viennent  pas  à  l’heure indiquée et il n’y a pas  de mat. Donc on ne fait pas de monter les couleurs, il n’y a pas de drapeau. Et j’ai demandé à Madame la DPE de rectifier le tir et de mettre une stratégie de mobilisation des tables-bancs au profit de ses élèves là. Ce n’est pas la seule école, car il y a d’autres écoles également où ses problèmes se posent avec acuité et j’ai donné les directives à Madame la DPE. Car,  le succès se  prépare maintenant, de mettre des groupes de révision dans les écoles pour les classes d’examens, pour que les élèves de coyah soient mieux accompagnés. J’ai constaté aussi que certaines écoles sont devenues des lieux de passages par manque de clôture et sur ce, j’ai demandé à ce que la collectivité envisage dès maintenant, la clôture de ses établissements scolaire. Je remercie l’engagement des cadres de la direction préfectorale de l’éducation qui m’ont accompagné dans cette optique. Et à l’Etat de mettre beaucoup de moyens, parce que tout ce que nous voyons par ci par là, les routes que le professeur est en train de bâtir, les barrages qu’il est en train de faire, les infrastructures partout en Guinée, tout ça c’est bien, mais si le jeune guinéen n’est pas formé, n’a pas l’enseignement qu’il faut, ces bijoux là seront ce que ce jeune là mal formé, mal préparé, indiscipliné feront de ces infrastructures là ce qui ne doit pas l’être », dira-t-il

Kalidou, depuis Coyah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.